Cheveux : le cuir chevelu dans la mire

On a tendance à oublier son existence, jusqu’à ce qu’il se mette à piquer, à luire ou à desquamer. Pourtant, le cuir chevelu a besoin d’être chouchouté. Rencontre avec un grand sensible, qui ne demande qu’à se faire respecter.

cuir chevelu

Photo : iStock.com/Triocean


Populaires en Asie, les rituels de bien-être du cuir chevelu ont fait leur chemin vers l’Occident. Et plus que jamais durant la pandémie de COVID-19. « Les femmes ont chouchouté leurs cheveux avec la même attention que leur visage », dit la dermatologue Sonya Abdulla.

Le cuir chevelu est le fondement d’une chevelure en santé. « Il a ses propres besoins. Il est en grande partie responsable de la viabilité et de l’esthétique des cheveux », ajoute-t-elle. On a tendance à oublier que le cuir chevelu est une extension de la peau du visage, avance Clarissa de Queiroz, fondatrice de la marque montréalaise The Hair Routine. Il est soumis aux mêmes agressions. « Aujourd’hui, les consommatrices préfèrent utiliser des soins en amont, avant de se retrouver avec des problèmes majeurs», dit-elle.

Le cuir chevelu peut être de type sec ou gras. « S’il manque de lipides, il cause des démangeaisons, une impression de tiraillement, des squames fines et volatiles, et des cheveux cassants. S’il est gras, on peut voir apparaître des pellicules plus grosses et agglutinées, ainsi que de l’acné à la lisière du front », décrit le Dr Steve Mathieu, dermatologue à l’Hôpital du Saint-Sacrement de Québec.

La peau de notre crâne peut même dégager une mauvaise odeur en raison de l’huile qui s’oxyde. Fait à noter, elle s’amincit et perd de son élasticité en vieillissant. La microcirculation ralentit, les follicules réduisent leur activité et la qualité de la fibre capillaire en souffre.

On attribue aussi des états au cuir chevelu. Il porte l’étiquette de « sensible » quand il picote, brûle, tiraille… Il est déshydraté quand la barrière cutanée manque d’eau. « J’essaie toujours d’en glisser un mot à mes clientes, dans le plus grand respect, surtout quand il s’agit de questions de stress et de changements hormonaux », dit Véronique Beaupré, propriétaire du salon local B et maître-coiffeuse.

cuir chevelu

Photo : Getty Images/John Sommer

Quoi faire pour prévenir les dommages ?

Voici des gestes et des produits gagnants pour la tignasse.

cuir chevelu

Massage. Brosse à cuir chevelu de Sephora Collection, 13 $

Massage

Un automassage quotidien (avec les coussinets des doigts : jamais les ongles) active la microcirculation et stimule les follicules pileux. Sur cuir chevelu à sec, on ajoute, une ou deux fois par semaine, une ou deux gouttes d’huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale : eucalyptus et lavande pour assainir, menthe pour rafraîchir, romarin pour apaiser les peaux sensibles ou sujettes aux pellicules, arbre à thé pour calmer les démangeaisons. Il existe des brosses pour cuir chevelu qui servent à masser en douceur.

Cuir Chevelu

Exfoliants. Exfoliant pour le cuir chevelu suprême de Head&Shoulders, 8,99 $ les 100 ml.
Gommage cuir chevelu détoxifiant revigorant Clean&Pure de Nexxus, 16,97 $ les 318 g.

Gommage

Parmi les ingrédients pour déloger les impuretés : la poudre d’amande, de noix de coco ou d’abricot, les cristaux de sucre ou de sel, le kaolin, l’huile d’arbre à thé et l’acide salicylique. La plupart des exfoliants pour cuir chevelu sont sans risque pour les cheveux colorés. « Il suffit d’attendre deux ou trois jours après la coloration », conseille Véronique Beaupré.

shampooings cuir chevelu

Shampooing pour cuir chevelu sensible Scalp Relief de Nioxin, 16,99 $ les 200 ml. Shampooing à base d’huile d’arbre à thé Healthy Scalp Smoothe&Calm de Neutrogena, 14,99 $ les 354 ml. Shampooing traitant anti-pelliculaire cheveux normaux à gras Dercos par Vichy Laboratoires, 19,95 $ les 200 ml. Shampooing à la capucine assainissant pellicules libres de Klorane, 12,99 $ les 200 ml.

Shampooings purifiants

Ils s’appellent aussi détoxifiants, clarifiants, assainissants. Les shampooings « classiques » nettoient les cheveux en surface, alors que les formules purifiantes éliminent en profondeur les résidus récalcitrants. Elles sont enrichies d’extrait de citron, de gingembre, de menthe poivrée, de collagène marin, de romarin ou de charbon végétal.

Cuir chevelu produits

Masque détoxifiant pour cuir chevelu de [Malin+Goetz], 45 $ les 118 ml.
Masque purifiant pré-shampooing Phyto d-tox de Phyto Paris, 30 $ les 125 ml.
Huile clarifiante charbon rose cuir chevelu reset d’Amika, 25,90 $ les 200 ml.
Traitement pour le cuir chevelu irrité à la sauge et au cèdre d’Aesop, 45 $ les 25 ml.

Masques préshampooing

Ils servent à absorber les impuretés et s’appliquent, à sec, à la racine des cheveux. L’argile verte, le charbon végétal et l’huile de jojoba ont des propriétés séborégulatrices.

cuir chevelu

Sérum de traitement fortification du cuir chevelu microbiome de Dr. Groot, 49 $ les 200 ml. Sérum pour le cuir chevelu potentialiste spécifique de Kérastase, 80 $ les 90 ml. Traitement hydratant Moisture de The Hair Routine, 40 $ les 120 ml. Concentré apaisant fraîcheur aux huiles essentielles froides Astera Fresh de René Furterer, 53 $ les 50 ml.

Shampooings traitants 

Pellicules On recherche une base lavante douce avec antifongique (comme le kétoconazole, le ciclopirox ou le pyrithione de zinc –ZPT), un actif apaisant (camphre, menthol ou calendula), un ingrédient pour éliminer les squames (tel que l’acide salicylique) et dans le cas des pellicules grasses, un actif antiséborrhéique (extrait d’écorce de saule ou de curbicia).
Cuir chevelu sec On opte pour des shampooings qui incluent des hydratants tels que le beurre de karité, la glycérine, l’huile de coco, d’argan ou d’olive.
Cuir chevelu gras Des produits contenant de l’acide salicylique, du kétoconazole, du charbon végétal ou du goudron (mais l’odeur laisse à désirer…) sont à privilégier. Les séborrhées importantes peuvent être soulagées avec la prise orale d’isotrétinoïne (Accutane), selon le Dr Mathieu.
Démangeaisons Ce qui les apaise ? Des soins avec de l’huile essentielle d’arbre à thé, de menthe poivrée, du kétoconazole, du sulfure de sélénium et un corticostéroïde.

Soins de pointe

Les gammes de soins capillaires se sont bonifiées ces dernières années avec des ingrédients exploités dans les soins pour le visage. Cette tendance, connue sous le nom de skinification, s’est développée de façon exponentielle. Ainsi, on retrouve des prébiotiques et de l’eau de riz fermentée pour renforcer l’équilibre bactérien, de l’huile de graines de chanvre et des sérums ultraconcentrés à base d’acide hyaluronique ou d’abyssine (une molécule surpuissante des fonds marins), présentés dans de petits flacons à pipette. À la manière des crèmes de nuit, les traitements qu’on laisse agir jusqu’au matin ont aussi investi l’univers capillaire.