Comment Nicolette Mason a changé ma perception de mon corps

Joanie Pietracupa a récemment rencontré Nicolette Mason et en plus d’être tombée sous le charme de la blogueuse taille plus, notre chroniqueuse nous raconte comment la belle blonde change depuis quelques années sa perception de son corps.

 

Joanie-bandeau

Je suis de près la carrière de Nicolette Mason depuis maintenant quatre ans et demi. C’est plutôt précis, hein? Je me souviens de cette date parce qu’elle marque la publication de sa première chronique taille plus dans le magazine américain Marie Claire : « Big Girl In A Skinny World ». Vous auriez dû voir ma tête la première fois que j’ai aperçu sa page – une grande page rien qu’à elle toute seule – dans une revue que j’aimais tant et que j’achetais impulsivement, mois après mois. C’était donc possible d’être ronde ET hot? De faire carrière dans l’univers des magazines féminins non seulement malgré son embonpoint, mais AVEC son embonpoint? D’être à la fois belle ET inspirante aux yeux d’un tas de femmes qui ne demandaient qu’à se reconnaître un tant soit peu dans l’image corporelle véhiculée par les médias?

À LIRE: Les mannequins taille plus encouragent-elles vraiment l’obésité?

Je m’en souviens comme si c’était hier : j’avais déchiré sa page et je l’avais épinglée sur un babillard dans mon bureau. Elle y est restée accrochée pendant plusieurs années, jusqu’à ce que je change d’emploi et que je perde la photo dans le déménagement. Une sorte de mémento pour me rappeler qu’on peut avoir du succès dans un domaine axé sur l’apparence physique et le culte de la beauté, et ce, peu importe sa taille ou sa silhouette.

Quand les équipes de Châtelaine et de LOULOU m’ont proposé de l’interviewer à l’occasion du lancement de sa nouvelle collection de robes pour Addition Elle, qui aura lieu le 26 février prochain, je me suis donc empressée de dire OUI. Le moment était enfin venu de rencontrer cette fille fabuleuse qui m’avait tant apporté sans même s’en douter. Des notions ou des concepts que je connaissais déjà, mais qui dormaient loin à l’intérieur de moi, jusqu’à ce que je me mette à lire ses chroniques, son blogue, ses entrevues, ses autres écrits, bref, tout sur elle. Et voici ce que j’ai appris à la lire et la fréquenter.

Avoir confiance en soi, ça part de nous et non des autres.

Cette fille respire la joie de vivre. Le bonheur, l’accomplissement, le succès. Je suis certaine qu’elle a douté de ses capacités et de ses compétences au fil des années, comme tout le monde, mais elle ne l’a jamais laissé paraître. On voit bien que son énergie, sa confiance et son estime de soi viennent de la bonne place : son for intérieur. Qu’elle s’est construit une carapace extra solide contre les critiques (et j’en ai souvent lu!) et qu’elle n’a peur de rien ni personne. Et ça, ça me donne envie de lui crier à tue-tête : «You go, girlboss!»

À LIRE: 4 astuces pour avoir plus d’énergie (peu importe sa taille et sa silhouette)

 

nicolette-4Pas besoin d’être une taille zéro pour porter des vêtements tendance.

Je l’avoue, avant de lire ses conseils dédiés aux filles rondes sur son blogue ou dans le Marie Claire, je me fiais aux mêmes vieux trucs de stylistes remâchés par presque tous les magazines dédiés à la mode : souligner la taille à l’aide d’une ceinture large, privilégier les nuances foncées comme le noir et le marine, éviter les chaussures à brides qui « coupent » la jambe, blablabla. Puis, le déclic est survenu quand j’ai vu les photos de ses street styles. Qu’elle était rafraîchissante, cette jeune Californienne, avec ses tenues super colorées, ses motifs de fleurs géantes ou ses rayures horizontales, ses sandales nouées à la cheville, ses crop tops et ses jupes cintrées! Sans blague, je ne pense pas que la mode taille plus en serait où elle est aujourd’hui (lire : toujours plus fun et vibrante) sans l’excentricité et l’audace de Nicolette Mason.

On peut être belle et attirante même si on est différente.

Je sais ce que vous vous dites : « C’est SÛR qu’on peut être jolie et sexy même si on ne ressemble pas aux autres! » Je l’ai compris aujourd’hui, mais j’ai mis du temps avant d’arrêter de rêver d’avoir un jour les longues jambes bronzées de Gisele Bündchen (et ses cheveux parfaits. Et sa taille de guêpe. Et son popotin bombé. Et son charmant mari. OK, OK, j’arrête.) Et devinez qui m’a aidée à y arriver? Bravo, vous gagnez une croisière! C’est bel et bien Nicolette Mason. Blague à part, j’admire cette fille pour tout plein de raisons : sa confiance, sa force, son talent, son aplomb, sa créativité et aussi son apparence physique, qui n’a rien d’ordinaire. Elle me rend fière d’être voluptueuse et bien dans ma peau, et me donne envie d’arrêter de me justifier constamment pour mes kilos en trop. C’est pas beau, ça?

À LIRE: Oprah ou la preuve que les régimes ne fonctionnent pas

Si vous voulez tout savoir, je suis sortie de notre entretien le 7 décembre dernier avec de petites étoiles dans les yeux. En personne, elle est encore plus gentille, généreuse, drôle et brillante que je me l’étais imaginée! Vive les blogueuses et vive les idoles, mais surtout, vive les femmes qui nous poussent à mieux nous aimer de la tête aux pieds.

Suivez Joanie Pietracupa sur Twitter (@theJSpot) et Instagram (@joaniepietracupa).

Impossible d'ajouter des commentaires.