Famille tout compris

La poutine du quotidien

La chronique de Marianne Prairie

4b-marianne-prairie

Photo: Maude Chauvin

Le mot routine me fait automatiquement penser à « poutine ». Comme dans l’expression la « poutine du quotidien », une mixture de tâches ordinaires qui, au bout d’un certain moment, peut avoir l’air aussi appétissante qu’un casseau de frites froides.

Certaines, venues au monde avec l’option « saine discipline », digèrent naturellement la routine. Moi, j’ai appris à y prendre goût en ayant des enfants. Bye bye la bohème, bonjour le train-train ! Force est d’admettre que je ne m’en passerais plus. Ou qu’il m’est impossible d’en sortir. Peu importe ! La routine, c’est le Pepto-Bismol de l’horaire : elle apaise le chaos familial (sans l’arrière-goût de paparmane crayeuse).

Selon l’auteure et conférencière Martyne Huot, une famille comptant deux adultes et deux enfants fait plus de 2 500 gestes et actions tous les jours. Je me demande quelle portion de ce nombre est consacrée aux rituels. Vous savez, ces petites habitudes propres à chaque famille, aussi réconfortantes que la sauce brune : le café matinal toujours dans la même tasse, le « Bonne journée ! » lancé par la porte entrouverte, la musique forte dans la voiture, l’histoire avant le dodo… Ce sont des moments qui font scouik scouik dans le cœur.

Je vais prendre une extra fromage, s’il vous plaît.

Écrivez-moi tous les cris, les SOS : chatelaine@marianneprairie.com