Santé

25 astuces antistress

Des stratégies gagnantes pour survivre aux fêtes.

joie-famille-hiver

Le stress lié aux préparatifs de Noël est saisonnier, induit par les exigences et l’agitation de cette période. Il peut s’avérer positif lorsqu’il agit comme une source de motivation et un stimulant, mais peut aussi devenir négatif lorsque la déprime, l’irritabilité, l’anxiété et les maux de tête s’installent. Ces symptômes doivent être considérés comme des clignotants puisqu’ils indiquent que quelque chose ne tourne pas rond. Ils s’installent lorsque les désirs deviennent des exigences, que les attentes sont irréalistes et que l’on anticipe le pire.

Voici des moyens simples pour contrer le stress généré en famille, au travail et par le magasinage.

Famille et relations

  1. Soyez réaliste. Pour vous aider à l’être, planifiez vos objectifs sur papier dès le mois de novembre. De cette manière, vous verrez noir sur blanc si vous pouvez les atteindre et cet exercice vous obligera à fixer vos priorités. Pensez aussi à intégrer 10 minutes de marche par jour dans votre planification.
  2. Réduisez vos attentes et n’imaginez pas des fêtes parfaites, mais juste assez réussies. Ce n’est pas parce que c’est Noël que votre beau-frère sera plus élégant, votre sœur plus aimable ou vos enfants plus charmants. Au contraire, l’énervement est dans l’air, les émotions sont à fleur de peau et le meilleur se conjugue parfois au pire. Envisagez les imprévus et les déceptions, ainsi vous y ferez face plus facilement.
  3. Apprenez à dire non et à refuser les invitations. Ne laissez pas la famille élargie, les amis et les médias établir votre horaire. Demeurez maîtresse de vos choix et des situations dans la mesure du possible.
  4. Si vous souhaitez recevoir toute la famille ou un groupe important d’amis, mettez chacun à contribution pour la préparation du repas. Engagez quelqu’un pour faire la cuisine en décembre. Confiez la tâche à un traiteur. Prévoyez de l’aide pour le nettoyage.
  5. Envisagez des sorties en groupe qui procurent le plaisir de rencontrer les personnes qui vous sont chères en évitant la fatigue des préparatifs.
  6. Décorez tôt. Mettez la famille à contribution ou engagez quelqu’un. Certaines boutiques de décoration ou entreprises d’organisation d’événements offrent ce genre de service.
  7. Réservez-vous du temps ! En plus des 10 à 20 minutes de marche par jour, pratiquez une activité telle que le yoga ou le stretching ou encore, offrez-vous des séances de massage, de sauna.
  8. Limitez l’alcool et la caféine, respectez de bonnes habitudes alimentaires et dormez suffisamment.
  9. Concentrez-vous sur le plaisir que vous éprouvez à préparer les fêtes et sur celui que vous procurerez à ceux que vous aimez.

Stratégies d’ajustement à garder en tête

  • Faire le point, réévaluer ses objectifs à la baisse et réexaminer ses priorités. Simplifier.
  • Éviter l’anticipation et se ramener dans l’instant présent.
  • Demander de l’aide, déléguer.
  • Se réserver du temps pour soi.
  • Pratiquer la respiration abdominale et… l’humour. Joyeux Noël !

Au travail

  1. Évitez de transporter le stress de la maison au travail et vice versa.
  2. Attribuez une date limite à chaque tâche, en décembre. Au besoin, reportez certaines d’entre elles à janvier où vous serez plus reposée et plus productive.
  3. Refusez les missions impossibles ainsi que les heures supplémentaires et déléguez en acceptant que le travail soit imparfait.
  4. Vous pouvez refuser d’assister au party de Noël ou encore, vous contenter d’y faire un saut. Voyez l’événement comme une occasion d’accroître votre réseau de connaissances et de mieux connaître certains collègues.
  5. Si vous n’êtes pas de nature causeuse, abordez des sujets sûrs : loisirs, enfants, profession, vacances. Et pourquoi pas vous contenter d’être une bonne auditrice ?
  6. Évitez l’alcool, qui accroît le stress.
  7. À midi, mangez à l’extérieur avec quelqu’un que vous appréciez. Cette diversion aide à décrocher.
  8. Marchez 5 minutes autour du carré d’immeubles et pratiquez la respiration abdominale. Inspirez par le nez en soulevant l’abdomen, expirez par la bouche en relâchant. Cette forme de respiration induit le calme, recentre sur soi. C’est la respiration à la base de la méditation.
  9. Devant l’écran cathodique, faites une pause. Pratiquez des étirements et la respiration abdominale.

Combattre les montées de stress
« Ce n’est pas l’événement en soi qui cause le stress, mais notre façon d’y penser, explique Diane Bergeron, d.g. de G.E.M.E. (Groupe d’entraide pour un mieux-être*). Lorsque l’anxiété s’installe et que l’on appréhende les catastrophes, il faut s’arrêter, revenir au moment présent et travailler sur ses pensées. » Il importe de ne pas laisser l’anxiété et la panique prendre le dessus sur le plaisir. Pour cela il faut éviter que les désirs se transforment en exigences et remplacer les pensées négatives du genre « Je n’y arriverai pas » par une pensée rationnelle telle que « Comment puis-je m’y prendre ? ».

* G.E.M.E. est un groupe de soutien offrant des services aux personnes aux prises avec des problèmes d’anxiété, de stress post-traumatique, d’épuisement professionnel et de dépression. Information : 450 462-4363 ou 1-866-443-4363

Shopping

  1. Rédigez une liste d’achats avec le nom de chaque personne à qui vous désirez offrir un cadeau.
  2. Établissez un budget et respectez-le. Si vos finances sont serrées, songez à l’échange de cadeaux. Impliquez les enfants en les amenant à limiter leurs demandes à partir d’une liste qu’ils auront dressée eux-mêmes.
  3. Si vous n’aimez pas magasiner, planifiez une seule journée pour ce faire et concentrez-vous sur un ou deux commerces.
  4. Passez à l’action le plus tôt possible. Dès novembre, les commerces ont fait le plein et le choix est excellent.
  5. Utilisez le réseau Internet et le téléphone. N’oubliez pas les abonnements (magazines, théâtre, musique) et les chèques cadeaux.
  6. Magasinez tôt le matin, dès l’ouverture. Vous éviterez la cohue et les files d’attente.
  7. Faites garder les enfants et offrez-vous un déjeuner-dîner ou bien un thé avec une copine, en après-midi, avant de rentrer à la maison.

Les principaux facteurs de stress

  • L’obligation d’offrir des cadeaux
  • Les finances
  • Le manque de temps
  • Les attentes irréalistes qui visent à créer des fêtes parfaites.