Maux de tête et méditation

Apprendre à méditer peut soulager non seulement du stress, mais aussi des maux de tête. Pour de bon.

 
Photo: iStock
Photo: iStock

Personne n’échappe au stress. Si on ne le gère pas adéquatement, il peut engendrer une foule de problèmes de santé. Le stress chronique peut faire augmenter la tension artérielle de quelques points en à peine un an, selon la Fondation des maladies du cœur. (L’hypertension artérielle est la principale cause des crises cardiaques.)

Le stress est aussi un élément déclencheur des maux de tête. Selon une étude menée en 2014 par le Wake Forest Baptist Medical Center, les méthodes de relaxation comme la méditation peuvent aider à le réduire, ce qui diminue par la suite la fréquence et l’intensité des maux de tête.

Méditer pour réduire le stress

Méditer permet de se détendre davantage, d’améliorer la capacité de concentration, d’abaisser le taux d’hormones du stress et d’augmenter la productivité. Ces avantages se révèlent très utiles pour gérer les tensions du quotidien.

Il existe des centaines de méthodes et de styles de méditation. Philip Starkman, le fondateur de Spring Rain Sangha (une organisation à but non lucratif offrant des cours de méditation en Ontario et en Colombie-Britannique), propose une technique simple et rapide que vous pouvez pratiquer où bon vous semble.

1. Accordez-vous de 5 à 10 minutes.

2. Trouvez un endroit isolé – ce peut même être en voiture dans un bouchon de circulation.

3. D’abord, concentrez-vous sur vos inspirations et vos expirations. Notez si votre souffle est fort ou faible, long ou court. Portez attention aux pauses entre chaque respiration.

4. Ensuite, concentrez-vous sur votre abdomen qui se gonfle et se dégonfle. Notez comment vos muscles se contractent et se décontractent. Placez vos mains sur votre abdomen pour ressentir votre respiration et restez concentrée.

5. Après quelques minutes de respiration attentive, vous devriez sentir que vous respirez de plus en plus lentement.

6. Si votre respiration ne ralentit pas, concentrez-vous de nouveau sur votre abdomen qui se gonfle et se dégonfle. Cette technique de méditation détend et renforce la capacité de concentration. Chaque fois que votre esprit s’égare du point de focalisation, reconcentrez-vous sur votre respiration.

7. Quand vous vous sentez détendue et apaisée, continuez à prendre conscience de votre respiration.

Impossible d'ajouter des commentaires.