Santé

Du temps libre, mais pas trop

Être désoeuvrée plusieurs heures chaque jour nuit à la bonne humeur. Le remède est simple : s'occuper !

Manquer de temps libre mine le moral… mais en avoir beaucoup à sa disposition n’est pas mieux. Au-delà de cinq heures de liberté par jour, le bien-être se met même à décliner, selon l’Université de Pennsylvanie. C’est la conclusion tirée de deux enquêtes nationales sur la qualité de vie, auxquelles plus de 35 000 Américains ont participé. Ces derniers devaient décrire leur emploi du temps ainsi que leur satisfaction à l’égard de leur propre existence. Les plus heureux ? Ceux qui pouvaient gérer leurs occupations à leur guise de deux à quatre heures chaque jour. Les plus désœuvrés éprouvaient en revanche un sentiment d’inutilité qui plombait leur quiétude.

Mettre à son horaire des activités porteuses de sens, comme un loisir ou un sport, se révèle alors le meilleur remède à l’ennui, affirment les chercheurs. Une seconde étude, menée cette fois auprès de 6000 volontaires, l’a confirmé. Les participants devaient imaginer différents scénarios d’emploi du temps et décrire ce qu’ils ressentaient face à chacun. L’idée d’occuper leurs journées avec une activité offrant un résultat tangible les satisfaisait davantage que celle de passer des heures devant l’ordinateur ou la télé.

Source : Journal of Personality and Social Psychology


Cet article est paru dans notre numéro de janvier/février.
Disponible par abonnement et sur Apple News.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !