Société

On mijote l’actu: un policier poursuit Starbucks + 5 façons différentes de boire son café

Chaque semaine, une recette pour mieux digérer une nouvelle.

Starbucks

Photo: iStock

La nouvelle : « Je ne savais pas qu’il était aussi chaud », a expliqué Matthew Kohr en contre-interrogatoire hier à propos du café litigieux. Il y a trois ans, ce policier de la Caroline du Nord s’est arrêté à une enseigne Starbucks en compagnie d’un de ses collègues pour y prendre un café gratuit (la chaîne les offre sans frais aux membres des forces de l’ordre dans cet État). Or, boire une boisson brûlante dans une voiture en mouvement n’est pas sans danger… comme M. Kohr l’a appris à ses dépens en la renversant sur ses cuisses et son bassin. Ouille. Depuis, il demande que Starbucks le dédommage pour les séquelles causées par l’incident. La brûlure lui aurait notamment fait « perdre confiance en lui en tant que leader » et aurait causé un retour en force de la maladie de Krohn (dont il souffrait déjà). Son épouse, quant à elle, aurait « perdu une source de soutien émotif, un compagnon social et un partenaire sexuel ». Matthew Kohr réclame donc 750 000$ à Starbucks en dommages et intérêts.

Qui aurait cru qu’un simple café pouvait être aussi dangereux, surtout pour un policier?

Cafe-info-webLa recette : Si seulement M. Kohr avait lu notre article (5 nouvelles façons de boire son café), il aurait su qu’on pouvait désormais déguster son café infusé à froid, allongé au beurre ou servi en fût…