Vie pratique

9 activités culturelles à faire sans bouger de chez soi

En manque d’inspiration pour s’occuper? Une multitude d’activités culturelles et ludiques sont offertes gratuitement en ligne. On en profite!

Photo: Musée d’art de Joliette

Explorer les musées

Les plus grandes institutions muséales du monde nous ouvrent leurs portes (virtuelles) en présentant diverses expositions. Parmi celles-ci, le Musée Van Gogh d’Amsterdam, le musée des Offices de Florence, le British Museum de Londres (présentations en anglais), le Musée d’Orsay de Paris et le National Gallery of Art de Washington.

Plus près de chez nous, plusieurs musées offrent eux aussi des activités en ligne. C’est le cas du Musée des Beaux-Arts de Montréal qui, grâce à son application mobile, rend disponible l’audioguide de son exposition Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés et propose chaque matin une activité culturelle sur ses réseaux sociaux.

Le Musée de la civilisation présente quant à lui deux expositions virtuelles et recueille les témoignages des citoyens, invités à discuter des impacts de la pandémie sur leur vie.

Le Musée d’art de Joliette invite, pour sa part, les gens à se joindre à un projet collectif en partageant leurs propres créations, suivant chaque semaine un thème différent.

Sur le site web du Musée canadien de l’histoire, c’est presque 100 expositions qui peuvent être admirées en ligne. De quoi se tenir occupé longtemps!

Voir le monde

On ne peut plus s’envoler vers une destination de rêve? Rien ne nous empêche d’admirer les plus grands trésors d’une cinquantaine de pays, grâce à la section Streetview de la plateforme Google Arts et Culture. Le Taj Mahal, la pyramide de Gizeh, le Colisée de Rome, l’île d’Alcatraz… On peut même se rendre au sommet d’édifices qui offrent des panoramas exceptionnels, comme la tour de Tokyo ou le Musée Guggenheim de Bilboa. À couper le souffle!

Photo: Wes Hicks/Unsplash

Assister à des concerts en version (très) intime

Les performances en direct se multiplient, et les artistes nous invitent à y assister directement dans leur salon. C’est le cas de Neil Young, qui fera la captation d’une série de petits concerts près de son foyer et les mettra en ligne sur son site officiel sous le titre Fireside Sessions.

Les artistes participant à la grande production Québec Issime nous donnent rendez-vous chaque soir à 20h30 sur la page Facebook de l’événement, d’où ils offrent un à un une prestation de leurs chansons québécoises préférées, en direct de leur résidence. Une belle occasion de découvrir de nouveaux talents tout en se régalant des grands succès de notre culture musicale.

Des «sessions de salon» sont également organisées par La Fabrique culturelle, qui diffuse chaque jour à 17h sur sa page Facebook les performances que divers artistes livrent en direct de leur lieu de confinement. Safia Nolin a ouvert le bal le 20 mars, suivie par d’autres grands noms comme Fanny Bloom, La Bronze et KNLO.

Photo: Apple News

Feuilleter des magazines

Pour décrocher de la lourdeur des nouvelles en continu, les magazines sont tout indiqués. On peut se tourner vers des applications ou des portails en français et en anglais comme Apple News, qui offre un accès illimité à des centaines de publications. On peut même en faire l’essai gratuitement pendant un mois.

Photo: Instagram @Operadeparis

Apprécier de grands concerts classiques

Assister à un opéra ou à un ballet en pyjama est désormais tout à fait acceptable. En ces temps de confinement, les plus hauts lieux de la musique classique donnent accès aux internautes à leurs grandes productions des dernières années. Sur son site, l’Opéra national de Paris met en ligne une nouvelle production tous les six jours, que ce soit un opéra comme Don Giovanni – dont le rôle-titre est tenu par le Québécois Étienne Dupuis – ou un ballet célèbre comme Giselle. Le Metropolitan Opera de New York met lui aussi chaque soir à la disposition des mélomanes une de ses œuvres ayant été diffusées dans les cinémas du monde au cours des dernières années. Chaque production est disponible sur le site web et l’application de l’institution pour 20 heures seulement.

Même les compagnies montréalaises s’y mettent. L’Orchestre symphonique de Montréal diffuse trois concerts virtuels par semaine. La programmation exacte sera révélée petit à petit.

Friends having fun by watching football match at home, indoors.

Jouer ensemble

On n’a peut-être plus la possibilité de se regrouper entre amis pour partager une partie de Monopoly ou de Scrabble, mais on peut encore participer à une soirée quiz enlevante. Les mardis et jeudis, la boutique de jeux de société Randolph convie les amateurs sur sa page Facebook pour deux séances de questionnaire – une version familiale à 15h30 et une autre pour les adultes, à 19h30. Animés avec beaucoup d’humour par le comédien Normand D’Amour, copropriétaire de la boutique, les quiz ont déjà un succès fou et ont attiré à leur première journée plus de 2000 participants.

Photo: Théâtre du Rideau Vert/Peter Morneau

Aller au théâtre

Face à l’impossibilité de jouer sur les planches du Théâtre du Rideau Vert, l’équipe de Mademoiselle Julie se tourne vers une forme longtemps délaissée : le radio-théâtre. Présentée le 17 mars sur les ondes d’Ici Première, la pièce de l’auteur August Strindberg mettant en vedette Magalie Lépine-Blondeau peut encore être écoutée en baladodiffusion sur l’application OHdio.

Photo: Valentin Salja/Unsplash

S’entourer de poésie

Il était hors de question pour les organisateurs du Mois de la poésie d’annuler ce happening. Les activités prévues sont plutôt diffusées en direct sur la page Facebook de l’événement ou celle de La Fabrique culturelle, et peuvent ainsi rejoindre un nombre encore plus grand de spectateurs virtuels.

Le poète et ancien député du Parti québécois Maka Kotto, quant à lui, lira chaque soir un poème tiré du répertoire québécois. Des œuvres de Stéphane Venne, Gérald Godin et Hélène Dorion sont déjà en ligne sur son profil Soundcloud et sont partagés sur ses réseaux sociaux.

Photo: Chaplin The Kid, photographe inconnu

Enchaîner les classiques du 7e art

Et si on profitait du confinement pour parfaire sa culture cinématographique? La plateforme Archive.org propose plus de 4200 longs métrages tombés dans le domaine public, de Nosferatu aux grands classiques de Charlie Chaplin. Le site Openculture.org offre lui aussi des milliers de chefs-d’œuvre. Parmi ceux-ci, on trouve quelques perles très rares comme les premiers courts métrages de George Lucas, Wes Anderson ou Sofia Coppola.

De nombreux films de chez nous peuvent aussi être visionnés sur le site de l’Office national du film du Canada ou sur ICI TOU.TV. Le distributeur indépendant Les Films du 3 Mars offre également un accès gratuit à toutes ses œuvres jusqu’au 31 mars.