Art de vivre

10 cocktails rafraîchissants pour goûter Montréal

Y a-t-il une meilleure façon de célébrer l'été qu'avec un (ou des) cocktails ultra-frais ? En voici 10 absolument délicieux à découvrir en ce moment à Montréal dans autant de bars incontournables.

Le Bébé dragon du Lab Comptoir à cocktails 

Situé à deux pas du parc La Fontaine, le Lab Comptoir à cocktails est une institution dans l’univers de la mixologie montréalaise. Au fil des années, l’équipe a fait de cet art une science qui, encore aujourd’hui, réussit à semer toute concurrence. Le menu présente une liste de cocktails élaborés pour l’hiver et pour l’été, tous plus intéressants les uns que les autres, ainsi qu’une large sélection de rhums et de whiskeys s’étalant sur 10 pages. L’établissement offre même la possibilité de se procurer des sirops et des amers pour parfaire nos cocktails à la maison.

Bebedragon

Le Bébé dragon

On y boit un Bébé dragon l’été : rhum Plantation Barbados 5 ans, basilic, sirop maison Gingembre infernal, jus de citron, mangue et soda citron-lime. Il ne faudra pas manquer de revenir l’hiver, quand, après avoir patiné au parc, on peut s’y réchauffer avec une P’tite Laine, un cocktail chaud composé de sirop d’érable infusé à la cardamome, de liqueur de whisky à l’érable Sortilège et de calvados Boulard servis sur une brunoise de pomme.

 

La Piña colada supremo du Mal nécessaire 

Ceux qui aiment siroter leurs cocktails dans une noix de coco ou un ananas coiffé d’un miniparasol devraient mettre illico le cap sur Le Mal nécessaire. Ce superbe bar à connotation tiki situé dans le Quartier chinois de Montréal appartient aux propriétaires du Restaurant Maïs, du Thazard Bistro japonais et du Bar Datcha. On s’y laisse charmer par la vaste sélection de cocktails exotiques et le savoir-faire des barmans. L’un d’eux, Romain Cavelier, a d’ailleurs raflé la première place de MadeWithLove, une compétition nationale de cocktails.

Une fringale ? Le restaurant à l’étage Fung Shing offre une sélection de plats cantonais.

Pina-Colada

La Piña colada supremo

On y boit une Piña colada supremo : crème de noix de coco maison, Bacardi Oakheart, Brugal Anejo, cachaça Leblon, eau de noix de coco, ananas.

 

Le Moscow Mule du Bar Kabinet 

Été comme hiver, ce charmant petit bar d’inspiration russe est l’endroit tout indiqué pour siroter un bon cocktail dans une ambiance intimiste. Pendant la saison froide, on s’y réchauffe à coup de Moscow Mule tout en dégustant des pelmeni (boulettes de viande enrobées de pâte fine). Par temps chaud, on se fait dorer sur la jolie terrasse en savourant un Pimm’s Cup et des huîtres avant d’aller danser au Datcha, juste à côté. Avec son plafond voûté, ses tabourets vert lime et sa déco un cran au-dessus de celle des autres bars, le Bar Kabinet plaira aux esthètes.

Kabinet_Moscow_Mule

Le Moscow Mule

On y boit un Moscow Mule : vodka Russian Standard, sirop de gingembre maison, jus de lime.

 

Le Safran Sour du Mayfair 

Ce nouveau cocktail-bar et salon de thé alcoolisé de la rue Rachel tire son nom d’un des quartiers les plus prestigieux de Londres. Le Mayfair nous transporte dans l’ambiance feutrée d’un luxueux salon de thé victorien de la fin du 19e siècle. Mais ici, ce sont des cocktails signés Lawrence Picard et des thés infusés alcoolisés qui sont servis. Les meubles, les lampes ornementées et l’ambiance chaleureuse créent l’impression de se trouver dans une autre époque.

On y boit un Safran Sour : Bulleit Bourbon, purée de fruits de la passion, sirop de safran, thé à la camomille et blanc d’œuf.

Mayfair_Safran_Sour

Le Safran Sour

 

Le Tokyo Mule du Big In Japan Bar 

D’entrée de jeu, il faut savoir que le Big In Japan Bar est un incontournable. Il suffit de pousser la mystérieuse porte rouge, de traverser un couloir sombre et d’écarter les rideaux pour comprendre. D’abord les cocktails y sont sublimes. La carte présente une belle sélection de sakés et de whiskeys japonais. Si on achète une bouteille et qu’on n’arrive pas à la terminer, les barmans la mettront de côté pour notre prochaine visite. Avec ses 70 bougies scintillantes, son personnel en complet-nœud papillon et son élégant bar sinueux, l’endroit assure un dépaysement total, dans une ambiance feutrée digne d’un film de Wong Kar-Wai. L’impression de rêver ? Pas étonnant.

BiginJapan_tokyo

Le Tokyo Mule

On y boit un Tokyo Mule : saké, sirop de gingembre, soda, lime et menthe.

  

Une création sur mesure au Bar Le Jockey 

Situé au cœur du quartier Rosemont–Petite-Patrie depuis 1967, le Bar Le Jockey allie mixologie, flair et bonnes bières. Derrière ses allures sans prétention, ce sympathique bar de quartier récemment rénové a l’avantage d’offrir à prix doux des cocktails parmi les meilleurs en ville. Il suffit de discuter quelques minutes avec les barmans passionnés pour mesurer l’ampleur de leur expertise. Si la carte de cocktails nous laisse de glace, ils se feront un plaisir de nous en concocter un sur mesure, pour sûr à la hauteur de nos attentes.

Jockey

Création sur mesure

On y boit une création sur mesure : dans notre cas, whiskey, vermouth, sirop de fraises fraîches, bière de gingembre, sirop de menthe.

 

Le Bittersweet Symphony de Maison sociale 

Maison sociale est un formidable lieu de rencontre à vocation multiple. Café chaleureux de jour et restaurant-bar à cocktails de soir, cet établissement dispose aussi d’une station de radio (Green Room Radio) qui diffuse sa programmation en direct à toute heure de la journée. Dans cette ambiance retro chic agréable, on avale un café sur le pouce ou on déguste de délicieux cocktails au son du DJ de l’heure.

Maison_sociale_bitter

Le Bittersweet Symphony

On y boit un Bittersweet Symphony : gin, vermouth, campari, meletti, West Indian Orange Bitters, citron, blanc d’œuf, orange sanguine.

 

L’Aztec Sour Flower de 132 Bar Vintage

Situé dans le quartier Ahuntsic, le 132 Bar Vintage offre une des meilleures sélections de spiritueux en ville. Les cocktails y sont recherchés et préparés avec des produits de première qualité. Ici, tout est fait maison (les sirops, les jus, etc.) par une équipe du tonnerre. Chaque mixologue possède une expertise (amers, spiritueux…). L’équipe a d’ailleurs remporté la 2e place de l’édition MadeWithLove 2014.

Aztec

L’Aztec Sour Flower (Photo: Simon Coutu)

On y boit un Aztec Sour Flower : pisco, liqueur Saint-Germain, jus de citron, sirop simple, blanc d’œuf, vin rouge, sucre, cannelle moulue.

 

Le Pimm’s de Taverne Midway

Martini, Negroni, Old Fashioned, Manhattan… on renoue avec les cocktails classiques au Midway. Ouverte en 1927, cette taverne située au cœur du Quartier des spectacles est l’une des plus anciennes en ville. Charles Landry et ses associés lui ont redonné un souffle de jeunesse, tout en conservant l’esprit et la chaleur des lieux d’origine. Des photos d’époque ornent les murs de briques. Des œufs trempés dans le vinaigre et des pots de cornichons garnissent le comptoir du bar. Au-delà de la Labatt 50, on y sirote des cocktails apprêtés dans les règles de l’art.

Midway_Pimms2

Le Pimm’s

 

On y boit un Pimm’s : Pimm’s, jus de citron, sirop simple, bière de gingembre, concombre et pomme.

 

Le Basil Gimlet du Sparrow

Avec ses excellents cocktails, sa jolie clientèle et son chouette menu pour combler les fringales, le Sparrow est l’un des bars les plus sympas du Mile-End. Son décor british rappelle celui des pubs anglais de province… En version plus chic, bien sûr. Sur la carte, des cocktails classiques, des spécialités maison et des ingrédients de saison. Une adresse à retenir !

Sparrow

Le Basil Gimlet

On y boit un Basil Gimlet : gin ou vodka, lime, lime cordial, sirop simple et basilic.