Culture

Bête noire, une nouvelle série à ne pas manquer

Qu’est-ce qui pousse un adolescent apparemment sans problèmes à commettre l’irréparable ? Cette question complexe est au cœur de la nouvelle série Bête noire, en diffusion ce printemps sur les ondes de Séries Plus. Jérémy, 16 ans, s’enlève la vie après avoir perpétré une fusillade à son école secondaire. Deux femmes feront tout en leur pouvoir pour comprendre l’inconcevable : sa mère (Isabelle Blais) et la psychiatre-coroner responsable de l’enquête (Sophie Cadieux).

La réalisatrice Sophie Deraspe – qui a représenté le Canada aux Oscars l’année dernière avec Antigone – tient les rênes de ce projet. Comme dans ses films, elle parvient à envelopper de lumière et de bienveillance un sujet pour le moins délicat et chargé en émotions. « À travers la douleur, Sophie laisse toujours transparaître l’écoute et la solidarité humaine, souligne Sophie Cadieux. Elle accorde une grande attention aux images. Elle a recours aux gros plans et filme près des visages pour raconter l’histoire d’un point de vue sensible et intime, ce qui permet de plonger à même l’âme de ses personnages. » Ça promet !

Bête noire, sur Séries Plus dès le 31 mars.