Culture

Clairvoyantes : entre le tarot et la littérature

Marier art divinatoire et littérature québécoise ? Audrée Wilhelmy et 14 autres écrivaines ont osé avec Clairvoyantes. Le résultat est franchement amusant et inspirant.

L’éditeur québécois Alto joue d’audace. Il lance le coffret Clairvoyantes, qui jumelle la littérature et l’art divinatoire dans un mariage qui sort de l’ordinaire. C’est en quelque sorte une version poétique du jeu de tarot. Né de l’élan créatif de l’écrivaine Audrée Wilhelmy (Oss, Plie la rivière), cet oracle littéraire est composé de 45 cartes de divination et d’un recueil de textes explicatifs rédigés par les plumes envoûtantes de 15 autrices d’ici.

« Je m’intéresse à la question du tarot depuis l’adolescence. Je l’ai d’ailleurs explorée dans mon roman Les sangs. Et puis, je cherchais un projet pour rassembler des femmes autour de l’écriture. Clairvoyantes est le fruit de ces deux inspirations », explique Audrée Wilhelmy.

Nul besoin d’être cartomancienne pour entrer dans cet univers. C’est avant tout une activité ludique, à pratiquer seule ou à plusieurs, qui a le pouvoir de susciter des réflexions ou de lancer des conversations.

Mais comment tout ça fonctionne-t-il ? On pose d’abord une question aux Clairvoyantes sur un sujet qui nous préoccupe. On pige ensuite trois cartes. Chacune renvoie à deux textes du recueil : l’interprétation de la carte et le récit qui s’en inspire. Ces éléments offriront des pistes de réponse à la question qu’on s’est posée d’entrée de jeu…

Le recueil constitue aussi une contribution à l’édifice de la littérature québécoise, nourri par des écrivaines de divers horizons, dont Dominique Fortier, Marie-Andrée Gill, Perrine Leblanc, Mélikah Abdelmoumen, Élise Turcotte, Hélène Dorion et Véronique Grenier. Une belle occasion de les découvrir ou de renouer avec elles. « J’ai choisi des femmes à la voix forte, qui aiment aller dans un registre imaginaire », précise Audrée Wilhelmy.

À la création du visuel des 45 cartes, la photographe Justine Latour, qui a eu le champ libre pour la réalisation de ce mandat à mille lieues des portraits en noir et blanc qu’elle signe d’habitude. « C’était très stimulant de sortir de ma zone de confort. J’ai pris le parti de créer des tableaux lumineux, dans un esprit positif, qui contraste avec l’univers plutôt sombre du tarot et des oracles », confie-t-elle. Clairvoyantes existera aussi en format numérique. Il sera possible de tirer des cartes virtuelles et de consulter leurs textes explicatifs sur clairvoyantes.com.

Clairvoyantes – un oracle littéraire, sous la direction d’Audrée Wilhelmy, Alto. En librairie le 5 avril.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !