Voyages et escapades

Club Med Charlevoix : ski de printemps à son meilleur

Le printemps se pointe peu à peu au Club Med et au Massif de Charlevoix. Les journées s’allongent, le soleil darde ses rayons sur les pentes. Mais la neige est encore là. Attention, plaisir intense à l’horizon !

La descente est plus costaude que prévu. Filant à 25 km/h, agrippé à ma luge comme si ma vie en dépendait, je négocie tant bien que mal les virages serrés qui se succèdent. Mon objectif : dévaler cette pente de 7,5 km en évitant d’aller choir dans les filets qui bordent le parcours. Je ne quitte pas la piste des yeux. Au diable les splendeurs de la nature environnante! Je les verrai plus tard.

Au cours des jours qui viennent, j’en aurai d’ailleurs amplement l’occasion, que ce soit sur mes skis, en raquettes ou confortablement assis, cocktail en main, devant la fenêtre de ma chambre.

Je suis à Petite-Rivière-Saint-François, au flamboyant Club Med Québec Charlevoix, blotti à flanc de montagne à un jet de boule de neige du fleuve.

Derrière l’hôtel, les pentes enneigées du Massif, formidable terrain de jeu pour skieurs, planchistes et lugeurs. Devant, un paysage instagrammable à souhait, avec les eaux bleu acier du Saint-Laurent à perte de vue, parsemées de glaces qui dérivent au rythme des marées.

Dès qu’on pose sa valise dans le hall d’entrée de ce tout-inclus de grand luxe, on sent qu’on est au Québec. Au-dessus de l’immense foyer, quatre grandes courtepointes. Au mur, des traîneaux à chiens, des panaches stylisés, des cannes à pêche en guise de luminaires, des capteurs de rêves. Au sol, des tables taillées à même des troncs d’arbre. Et la déco des 325 chambres et suites est à l’avenant.

club med charlevoix

Peu importe où l’on se trouve dans le Club Med, comme ici, dans le spa, les vues sont magnifiques.

La vedette des lieux, ce fleuve géant, est visible de partout : du resto, de la salle de spectacle, de la piscine intérieure, du gym… Même les pentes de ski semblent aboutir tout droit dans son eau salée.

Après trois jours à faire bonne chère et à m’épivarder sur les pentes, le visage fouetté par le vent frais qui monte du large, un bref passage au spa a tôt fait de me détendre. Et suffit à me convaincre – cela n’a pas été si difficile – que cette escapade en Charlevoix deviendra un pèlerinage annuel…

Notre journaliste était l’invité du Club Med Québec Charlevoix, qui n’a eu aucun droit de regard sur le contenu du reportage.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !