Culture

10 raisons sérieuses d'aller à Juste pour rire

Cette rigolade locale est devenue une multinationale mature – ce qui ne l’empêche pas de cacher un bruit de pet sur son site Web (hahaha.com).


 


1. JPR a 30 ans
Cette rigolade locale est devenue une multinationale mature –  ce qui ne l’empêche pas de cacher un bruit de pet sur son site Web (hahaha.com). Gilbert Rozon s’est assuré qu’il n’y aurait ni manif ni casseroles?: l’anniversaire du petit bonhomme vert peut commencer. Après le printemps qu’on a vécu, rire un peu va nous faire beaucoup de bien.

2. Le volet gratuit
S’esclaffer aux frais de la princesse avec des magiciens, des musiciens, des comiques de la relève (François Bellefeuille, Sexe illégal…) ou établis (Maxim Martin, Mike Ward…), voir des trucs bizarres (Chico Castillo, qui reprend les succès de Joe Dassin à la sauce gipsy)… Où ça? À la place des Festivals.

3. Le Prénom
Un futur papa lance une bombe en plein souper de famille?: l’enfant s’appellera… Adolphe. Oui, comme Hitler. Zizanie et quiproquos au menu. À Paris, Patrick Bruel jouait le papa?; ici, c’est Patrice Robitaille. Au Monument-­National jusqu’au 28 juillet.

4. Éric Salvail
Il a animé son premier gala JPR l’an dernier avec brio. Cet été, il officie au show de clôture?: La grande soirée échangiste. Mot d’ordre?: sortir de sa zone de confort. Avec Michèle Richard, Cathy Gauthier, Réal Béland. 23 juillet, salle Wilfrid-Pelletier.

5. Arturo Brachetti

«Le Québec m’a ouvert la porte vers le monde», reconnaît le transformiste le plus rapide sur Terre (inscrit aux records Guinness), né en Italie mais lancé à Montréal en 1999. Depuis, s’il parcourt la planète, Arturo revient souvent muer sur nos scènes (cette fois, en plusieurs stars du cinéma). Les 11 et 13 juillet au Théâtre Maisonneuve, puis en tournée au Québec jusqu’à l’automne.

6. Chantons trempés
Denise Filiatrault n’a pas craint de se mouiller (littéralement) pour monter la première mouture tout en français du classique Singing in the Rain. Outre René Simard, ce musical fort en claquettes met en vedette Renaud Paradis (L’Auberge du chien noir) dans les chaussettes de Gene Kelly. Chouette. Du 7 au 18 août au Théâtre St-Denis 1.

7. Post Mortem
Coulrophobe*?? Si oui, à éviter?: cette histoire de fossoyeurs qui s’apprêtent à enterrer le mari d’une jolie veuve, écrite par Jean-Philippe Pearson (Horloge biologique et Québec-Montréal), est jouée exclusivement par des clowns. Ha, ha, ha bon?! Du 13 au 28 juillet, Théâtre Jean-Duceppe.
*qui a peur des clowns

8. Groupe sanguin, prise 2
Dany Turcotte n’a pas toujours été le fou du roi de Guy A., il a aussi fait le fou dans cette formation humoristique-culte des années 1980. Le temps d’un numéro de gala d’ouverture, Dany et ses vieux comparses (dont Marie-Lise Pilote) renouent sur scène. Bon sang ne saurait mentir… 12 et 13 juillet, salle Wilfrid-Pelletier.

9. Classicomique
Après La tuque en mousse de nombril de Fred Pellerin, l’OSM s’aventure une note plus loin. Exit Kent Nagano, bonjour l’humoriste français Michel Leeb, qui, avec ses galéjades et sa baguette, donne sa version de Beethoven (Symphonie no?5) et de Tchaïkovski (Casse-Noisette) dans le Hilarmonic Show. Du 26 au 28 juillet, à la Maison symphonique.

10. Les Muppets
Les marionnettes les plus célèbres de la planète sont les hôtes d’un gala in English de Just For Laughs. Kermit et Miss Piggy à Montréal, en vrai, en feutre et en plastique? Oh yes! The Muppets All-Star
Comedy Gala, deux représentations le 26 juillet, salle Wilfrid-Pelletier.

Pour plus d’informations, visitez hahaha.com.