Culture

3 questions à Sandrine Bisson

Sandrine Bisson, qu’on a adorée dans 1981 et 1987, de Ricardo Trogi, interprète Josée, l’épouse d’un animateur de talk-show (Patrick Huard) en quête de réhabilitation publique, dans le film Ego Trip.

Egotrip

1. Qui est cette femme qui vit aux côtés d’un gars à l’ego démesuré ? Elle a tout sacrifié pour le bien-être de son homme, qui en a bien profité pendant 20 ans. Mais les choses tournent au vinaigre pour lui. Elle essaie de le réchapper, mais c’est la dernière chance qu’elle lui donne ! C’est une femme amoureuse, vraie, simple et sobre.

2. Bref, à des lieues de la très expansive Claudette de 1981 et 1987... En effet ! J’ai été surprise, et surtout très contente, qu’on me fasse jouer une femme qui a un peu de classe et ne crie pas toujours ! Il s’agit bien d’une comédie, mais ma partie est plus dramatique. J’ai été touchée en lisant le scénario.

3. Faut-il un gros ego pour être une vedette ? Moi, je n’ai pas d’ego ! Et je n’ai jamais été face à quelqu’un qui en avait autant que le personnage de Patrick ! [rires] Quand je suis appelée à fouler un tapis rouge, je suis celle qui passe par la porte d’en arrière ! 

Sandrine Bisson (au centre) incarne la femme de Patrick Huard dans « Ego Trip », un film de Benoît Pelletier écrit par François Avard (Les Bougon).