La reine Charlotte

Fille prodige d’un couple mythique, Charlotte Gainsbourg a su se construire un prénom qui du poids et une carrière qui a du chien.

 
reinecharlotte-CDA
Photo: Zumapress.com/Keystone Press

Malgré une voix fluette, gravée la première fois à 14 ans sur la scandaleuse Lemon Incest signée Serge « papa » Gainsbourg, elle a commis plusieurs albums, souvent très réussis, dont IRM.

Elle en prépare un autre pour bientôt, plus une série de spectacles même si, comme elle l’a déjà confié à Châtelaine, la scène la terrifie. Icône de style comme sa mère Jane (pour qui Hermès a créé le sac Birkin), elle est la nouvelle égérie de Louis Vuitton. Et le cinéma ?

Difficile à croire, mais L’effrontée, le si beau film de Claude Miller qui a lancé Charlotte Gainsbourg, aura 30 ans en 2015.

Avec presque 50 titres à son actif, Charlotte est une star du septième art. À surveiller, deux sorties ces jours-ci au Québec : Samba (6 février), une comédie où elle tombe amoureuse du personnage joué par Omar Sy, le gars d’Intouchables, et 3 cœurs (27 février), un drame avec Catherine Deneuve. Sans oublier un film de Wim Wenders (en salle à l’automne), tourné à Montréal avec James Franco et Marie-Josée Croze, Everything Will Be Fine. Tout ira bien : c’est ce qu’on lui souhaite.

Impossible d'ajouter des commentaires.