Culture

Les spectacles de l’été

Pierre Lapointe, Louis-Jean Cormier, Gad Elmaleh et 12 mamies coréennes qui dansent… Voici les spectacles incontournables de l’été 2015!

 

pierre-lapointe-cest-dans-lair

Photo: Courtoisie Francofolies de Montréal

Pierre Lapointe

Depuis qu’on l’a vu frencher Michèle Richard dans son clip délirant L’étrange route des amoureux, on se doutait qu’il n’avait peur de rien. Même pas de « l’effet La Voix », cette machine à lancer des carrières. La sienne se portait plutôt bien avant, mais aujourd’hui, tout le Québec sait ce que les fans de la première heure ont compris depuis au moins 10 ans : Pierre Lapointe est tout un numéro. Drôle, cet auteur au « répertoire dépressif » (La forêt des mal-aimés). Très « normal », ce natif du Lac-Saint-Jean connu pour sa poésie particulière (Les oiseaux se meurent / Au pays des fleurs de la transe…). Une certitude : c’est sur scène que Pierre est à son meilleur. des Francofolies (18 et 19 juin, à la Maison Symphonique) au Festival de la Gibelotte (Sorel-Tracy, 11 juillet).

 

Louis-Jean-cormier-cest-dans-lair

Photo: Sarah Marcotte Boislard

Louis-Jean Cormier

OK, tout le monde en même temps : Ooouh ! L’espace Cormier. « Immortalisé » dans le dernier Bye bye, Louis-Jean Cormier est désormais une vedette populaire qui n’a plus besoin de présentation. Et il vient de réussir l’impossible : sortir un nouveau disque à la hauteur de son premier album solo, Le treizième étage. Avec Les grandes artères, il continue sur sa lancée, et occupera l’espace de la scène du Métropolis le 14 mai et le 17 juin.

gad-elmaleh

Photo: Jacovides Bestimage

Gad Elmaleh

En France, sa vie privée excite Paris Match car sa blonde s’appelle Charlotte Casiraghi, fille de Caroline de Monaco, petite-fille de Grace. C’était la minute people. Boulot, maintenant. Après le triomphe de Papa est en haut, présenté à Montréal en 2010, Gad Elmaleh revient avec Sans tambour. Lancé il y a deux ans, ce nouveau spectacle a reçu des critiques mitigées. Parions qu’il a peaufiné la chose avant de venir nous dérider. Le 21 juin, Grand rire de Québec.

funky-mamies

Photo: Youngmoe Choe

Funky mamies!

La cadette a 70 ans, l’aînée, 85. Elles sont 12, de tous les coins de la Corée du Sud, où la chorégraphe Eun-me Ahn – star dans son pays – est allée les dénicher. Objectif : les faire danser sur scène, avec neuf partenaires plus jeunes, sur fond de musique techno et de succès souvenirs. Et ainsi réunir les générations, le temps d’un spectacle qui s’annonce jubilatoire. Dancing Grandmothers, en ouverture du Festival TransAmériques, les 21 et 22 mai à la Place des Arts. [Par Caroline Fortin]