Culture

Mélissa Bédard: tête-à-tête avec une femme entière et une mère comblée

Depuis son entrée fracassante dans le showbiz québécois, en 2012, Mélissa Bédard ne chôme pas. D’abord révélée comme chanteuse grâce à Star Académie, elle dévoile aussi désormais l’étendue de ses talents d’actrice dans M’entends-tu ?, à Télé-Québec. Rencontre avec une fille vraiment craquante.

Photo: Jean Blais

Une passion qu’on ne me connaît pas

La décoration intérieure. J’aime changer de style assez souvent et, surtout, j’aime magasiner!

Le plus beau moment de ma vie

Mon mariage et mes trois accouchements. Laylia a aujourd’hui 9 ans, Éléna, 4 ans, et Serena 4 mois.

Une vie réussie, c’est…

Quand les enfants ne manquent de rien.

Trois mots qui me définissent

Énergique, impulsive, territoriale. Je suis vraiment une maman ourse. Mes enfants, c’est PAS TOUCHE!

La musique que j’écoute en ce moment

Je suis une nostalgique qui adore les vieux CD. Depuis l’arrivée du numérique, tout le monde s’en débarrasse: moi, je vais les racheter au Village des Valeurs! Britney Spears, Mario Pelchat, tous les albums de Céline… Ça s’en vient chez nous!

Un pays (ou une ville) où j’irais vivre demain matin

Je peux sans problème sortir de la ville de Québec pour le travail ou un voyage, mais jamais je ne voudrais aller vivre ailleurs. Tous mes proches sont ici, mon père habite à côté de chez nous… Pas loin, il y a encore le dépanneur de mon enfance, avec la même personne derrière le comptoir, celle qui nous servait plein de bonbons pour une piastre!

Photo: iStock.com/Vladone

On dit de moi que je suis…

Attachante.

Une chose que j’aimerais apprendre

L’anglais, pour pouvoir être «internationale». Mais je n’ai jamais été bonne en anglais.

Une folie que j’aimerais faire avant de mourir

Faire tourner un globe terrestre, mettre mon doigt quelque part au hasard et dire: «OK, je pars là, maintenant!» Mais j’ai si peur de tout… Je retournerais le globe de bord une quinzaine de fois, en freakant devant chaque destination! [Rires]

Une odeur dont je raffole

Le produit ménager Lysol Power & Fresh Chute d’eau printanière! Ça sent tellement bon, j’en aspergerais même mon visage! [Rires]

Le parfum que je porte

L’échantillon du jour à la pharmacie.

Une émotion qui me colle à la peau

La nostalgie. Tout me rappelle un souvenir, et je vis aussi chaque moment intensément.

Une journée satisfaisante, c’est une journée…

Pendant laquelle j’ai eu le temps de faire tout ce que j’avais à faire. La maison est en ordre et je peux enfin relaxer avec mon chum.

Le film qui a changé ma vie

Les pages de notre amour [The Notebook, 2004]. Son message est très simple: il faut vivre l’instant présent et tout faire pour atteindre ses buts afin de ne jamais avoir de regrets.

Les pages de notre amour (Crédit: New Line Cinema)

Ce qui me ressource le plus

Les enfants, un chalet, un moment en amoureux.

Les circonstances dans lesquelles je trouve mes meilleures idées

Sous la pression. Un exemple: apprendre mes textes chez moi, tranquille, je trouve cela difficile. Il faut quasiment qu’on soit en train de tourner pour que ça «entre»! Bing bang, je les connais alors par cœur en quelques minutes, comme si je les avais étudiés pendant des heures!

La personne qui me touche le plus au monde

Mon père. J’ai perdu ma mère dans un accident de voiture à l’âge de 10 ans. Mais mon père ne nous a jamais lâchés, il a constamment été là – et si bon – pour nous. Oui, il est toujours un peu inquiet… Par exemple, si je descends à Montréal, il a hâte que je l’appelle pour lui dire que je suis bien rendue!

Pour moi, la chose la plus importante, c’est…

La famille, les amis. Les mêmes depuis l’école primaire, et, comme ils le faisaient dans ce temps-là, ils continuent d’entrer chez nous comme ils le veulent. Il n’y a d’ailleurs pas une journée qui passe sans que je voie l’un d’eux. Je n’ai pas besoin d’en rencontrer d’autres!

Une phrase que je voudrais trouver dans un biscuit chinois

Tu vas gagner à la loto.

La femme la plus formidable qui soit

Toutes les femmes qui ont des enfants avec des besoins particuliers. Sophie Prégent, par exemple, est une personne que j’admire beaucoup. Elle a une vie professionnelle tout en étant présente pour son garçon autiste. Elle est extraordinaire!

Les livres sur ma table de chevet

Je souffre d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité [TDAH] et je suis incapable de lire un livre. Après six pages, je dois recommencer, parce que je ne me souviens déjà plus de rien! [Rires] Il faut que ce soit des magazines, avec beaucoup, beaucoup d’images…

Le plus beau cadeau de Noël que j’ai reçu

J’ai toujours été très gâtée par ma famille. Mon grand frère, Stéphane, m’a un jour donné un micro avec des écouteurs. Je m’en suis beaucoup servie pour présenter des spectacles à mes poupées et à mes toutous!

Le plus beau cadeau de Noël que j’ai offert

L’année qui a suivi mon aventure à Star Académie, j’ai gagné assez d’argent pour pouvoir enfin offrir à ma fille le Noël de ses rêves – et des miens aussi! Avant cette émission, je n’avais pas les moyens de la gâter comme je le souhaitais, alors ça m’a donné l’occasion de me reprendre. Ma petite Laylia avait dû comprendre malgré elle qu’elle devait partager sa maman avec un métier pas toujours facile pour la vie de famille: la tournée, la promo, les fans… Je lui devais bien ça!

Un vêtement qui me fait sentir belle

Un beau skinny jean, bien ajusté. Quand mon chum me dit en riant: «Oh! Tu ne vas pas sortir de même, toi!», j’adore ça!

Le vêtement qui me réconforte

Un coton ouaté avec capuchon. T’es en train de faire du ménage et, tout à coup, ton enfant te dit que tu es belle. Ils sont bons pour ça: nous trouver beaux quand on a l’air de la chienne à Jacques.

Pour gérer mon stress, je…

Chante. En fait, je chante tout le temps, alors je ne suis jamais vraiment stressée.

Les mots que je n’oublierai jamais

Le directeur de ma polyvalente, Daniel Légaré, nous disait toujours: «Pas bonne chance, bon succès!» Il m’a fait comprendre qu’il était important de travailler, sans espérer constamment la chance.

Je suis accro…

Au magasinage. Pas tous les jours, là! Je dois quand même avoir besoin de quelque chose. Mais j’adore aller fouiner, c’est pour moi un moment de détente pendant lequel je ne pense à rien d’autre… sauf à regarder les soldes! [Rires]

Du type salé ou sucré?

Salé. Chips, comme bien du monde. Simple comme ça.

J’ai peur…

Des catastrophes naturelles. Je ne vivrais jamais dans le Sud, par exemple. Les tornades, non merci!

Une expression que je dis trop souvent

C’est lourd!

Un défaut que j’avais et que j’ai corrigé

Il n’y en a pas vraiment… J’avais une tête de cochon et je l’ai gardée.

Une série télé qui m’a marquée récemment

13 Reasons Why, qui a fait beaucoup jaser. Il y est question de suicide sans dissimuler quoi que ce soit. Je pense que c’est important que les tabous soient mis en lumière. Comme la série M’entends-tu?, à laquelle je participe. Ça fait avancer le monde de parler de maladie mentale, de pauvreté, de violence… Il faut montrer ce qu’on veut toujours cacher!

Mon premier emploi

Clown, avec le nez, le kit, toute! J’ai fait tous les campings entre le Québec et le Nouveau-Brunswick. J’avais 14 ans, je vendais des bonbons, des colliers… Ça m’a aidée à développer mon côté social et j’adorais être avec les enfants. Mais maudit que je n’étais pas bonne pour les maquiller!

Un proverbe ou une maxime qui résonne en moi

Quand tu craches en l’air, ça te retombe toujours dessus.

Si je n’avais pas été une artiste, j’aurais aimé être…

Éducatrice spécialisée.

J’aime mon travail parce que…

Il me permet de me libérer. Des fois, dans la vie, il y a des choses qu’on n’arrive pas à exprimer… Mais ça sort en chantant.

Mélissa a récemment lancé Fleur de verre, son cinquième album. Elle fait partie de la distribution de la revue musicale Le rétroshow, un hommage aux grands succès des années 1960. Elle sera de retour dans M’entends-tu ? (Télé-Québec) dès janvier.