Culture

Patrick Watson aime les robots

Neuf ans après le célébré Close To Paradise (2006), Patrick Watson lance son tout récent opus, Love Songs For Robots. Entrevue.

Photo: Courtoisie Secret City Records

Photo: Courtoisie Secret City Records

Branché sur l’avenir

« Contrairement à mes albums précédents, plus folkloriques, celui-ci est tout entier tourné vers la science et la science-fiction. On pense que la technologie, c’est froid et technique, mais ça peut aussi être chaud, passionné. Comme dans le film Blade Runner, mon inspiration première. »

Chanter sa vie

« Sur Love Songs for Robots, j’explore le RnB et un côté plus soul. Il y a un changement dans la voix, aussi. On l’a d’abord enregistrée live et on a ensuite tout incorporé ensemble. Ça donne un autre ton, une autre couleur. »

Voyage, voyage

« Comme musiciens, on veut entraîner les gens dans une aventure. Il n’y a pas de recette toute faite ; la règle du jeu, c’est d’avoir du plaisir. »

Tout est chaos

« Faire de la musique en 2015 représente tout un défi. Les gens n’écoutent plus comme avant ; ils n’ont pas le temps et ils font face à des tas de groupes et de genres différents. Pour moi, la musique est comme le yoga du cerveau, le yoga des émotions. On n’est plus habitué à faire un certain effort d’écoute, alors que ça en demande quand même un peu. »

Demain !

« J’ai créé cet album en imaginant où le monde en serait dans 15 ans. Je ne veux pas paraître pessimiste, mais on dirait qu’actuellement le monde ne va pas très bien, qu’on est tous en attente de quelque chose qui va arriver. J’ai donc conçu le disque comme si la chose en -question s’était déjà produite. »