Culture

Stromae : maestro des mots

Des extraits exclusifs du livre Stromae.

Zumapress / Keystone

Zumapress / Keystone

Il a créé un énorme buzz en jouant le gars soûl en plein Bruxelles pour son clip Formidable. Il a fait un saut à Montréal l’automne dernier pour un spectacle-surprise, un midi, place des Festivals. J’y étais, subjuguée, entourée d’une foule émerveillée. Formidable, Stromae l’est, sur disque comme sur scène.

L’artiste, né Paul Van Haver – Stromae, c’est maestro en verlan –, semble infatigable. Il vient de lancer une collection de vêtements en Europe. Il a convaincu l’équipe belge de soccer de faire de la chanson Ta fête son hymne officiel à la Coupe du monde à Rio. Tout le monde en parle, même le New York Times, qui estime qu’il fait écho aux désillusions de la jeunesse européenne sans tomber dans le pathos grâce à une musique dansante raffinée. « C’est parce qu’il y a des erreurs et des moments durs qu’on peut avoir des moments plus joyeux », a expliqué Stromae au magazine Psychologies.

Alors, on danse?

Aux FrancoFolies de Montréal, 17 et 18 juin, Centre Bell.

Extraits exclusifs du livre Stromae, aux Éditions Didier Carpentier, à lire ici!