Culture

Trois questions baveuses à André Ducharme

Après avoir attiré une foule monstre l’été dernier au Festival Juste pour rire, ROCK ET BELLES OREILLES- THE TOUNES mettra le feu au Centre Bell les 10 et 11 juillet. André Ducharme nous explique pourquoi on devrait y retourner.

RBO

Photo: Archives Agence QMI

Pourquoi payer pour revoir un spectacle présenté gratis il y a un an ?
Parce que ce n’est pas le même ! Il est plus long que l’année passée. Quand on donne un spectacle dehors devant 100 000 personnes, il y a des choses qu’on ne peut pas faire, comme parler beaucoup. Il y aura donc plus de gags parlés. Aussi, la dernière fois, on peut supposer que le 100 000e spectateur ne voyait pas grand-chose !

Quelle chanson a le plus mal vieilli :
Bonjour la police, Le feu sauvage de l’amour, I Want to Pogne ? Aucune de ces réponses ! Mais il y a eu El cheapo, sur les voyages dans le Sud. Cinq minutes seulement après sa création, elle n’était déjà plus bonne.

Allez-vous présenter un spectacle presque parfait ?
Oh, c’est gentil ! [André signe et fait la narration de l’émission Un souper presque parfait, à V.] On l’espère. Comparativement à ce qu’on faisait autrefois, on est presque tout le temps les quatre sur scène, alors qu’avant il y avait des solos, etc. On a eu une bonne note l’été dernier, c’est pour ça qu’on revient !