Art de vivre

Kanel, des assaisonnements des plus goûteux

Comment cuisiner des plats savoureux sans passer des heures aux fourneaux ? Kim Wiseman vient à la rescousse avec une gamme d’assaisonnements capables de rehausser les mets les plus simples.

Nom de la marque : Kanel
Fondatrice : Kim Wiseman
L’étincelle ? Deux jeunes enfants, des journées surchargées et le désir de mieux manger

Les repas fades et insipides ? Très peu pour Kim Wiseman ! Comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même, la Montréalaise a créé Kanel, une entreprise spécialisée dans les mélanges d’épices provenant des quatre coins de la planète. Des combinaisons « capables de rendre n’importe quel plat meilleur », assure-t-elle.

Depuis la fondation de Kanel, en 2018, Kim Wiseman joue d’audace, si bien qu’aujourd’hui, près d’une trentaine d’assaisonnements et de sels composent sa gamme de délices aux noms évocateurs : sel fumé à l’érable du Québec, sel au citron brûlé, saveur de Bangkok, chaleur coréenne sucrée, amour de cannelle…

Forte de ses années de travail à titre de cheffe de l’expérience client pour l’importateur de thés David’s Tea, l’entrepreneure a misé sur de beaux emballages pour présenter ses produits.

« Les épices, comme le thé, sont des ingrédients qu’on a encore plus plaisir à consommer quand ils sont bien présentés », explique-t-elle.

Ces boîtes sobres, élégantes et compostables sont conçues au Québec, tout comme les mélanges de condiments qui composent ses assaisonnements.

En 2019, pour donner encore plus d’élan à son entreprise, Kim Wiseman a investi toutes ses économies et contracté un prêt bancaire afin d’aménager quatre boutiques dans des centres commerciaux à Montréal et à Québec. Puis la pandémie a frappé. Résultat : adieu points de vente, fermés définitivement quelques mois plus tard.

« Créer mon entreprise m’a appris combien il faut être persévérante, patiente et capable de s’adapter à toutes les situations… La fermeture des kiosques a engendré des dettes que je dois encore rembourser », confie-t-elle.

Kanel connaît malgré tout une croissance stable depuis deux ans et a embauché quatre salariées.

Ses petits pots noirs ou blancs sont en vente en ligne et dans plus de 170 épiceries québécoises. Mais Kim Wiseman compte bien élargir son marché à tout le pays : elle voit grand.

Elle continue à créer des mélanges originaux. La nouveauté ? Un rub pour les viandes à cuire sur le barbecue, qui fait danser les papilles.

Les favoris de Kim

Citron et aneth Stockholm Kanel, 11 $, 75 g. / Bloc du Boucher Kanel, 13 $, 50 g. / Sel de truffes noires d’été Kanel, 15 $, 50 g. / Amour de cannelle Kanel, 14 $, 85 g.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !