Art de vivre

L’abc du pourboire

À chaque pays sa coutume.


 

Etats-Unis
Le pourboire est la norme dans plusieurs entreprises de service – restaurants, bars, salons de coiffure – qui ont le droit de rémunérer leurs employés en deçà du salaire minimum. Au resto, il faut compter de 15 % à 20 % de l’addition, et dans un bar, un dollar par consommation. Exception notable : on n’offre pas de pourboire dans les restaurants-minute.

République dominicaine
Même si l’addition du restaurant inclut le service, on laisse de 10 % à 15 % en sus. On donne un dollar par jour à la femme de chambre et 10 % du prix de la course au chauffeur de taxi.

Cuba
Tous les Cubains s’attendent à recevoir des pourboires (et ils en ont bien besoin !). Seuls les pesos cubains convertibles et les objets – produits de beauté et de soins personnels, vêtements, cahiers à colorier, crayons – leur sont utiles. Les habitués laissent un peso ou un cadeau par jour à la femme de chambre, un peso au serveur, un au barman de la plage ou cinq le matin pour un service impec toute la journée !

Pays d’Europe de l’Ouest
En général, il n’est pas nécessaire d’y laisser un pourboire. On vérifie toutefois sur la facture que le service est inclus.

Italie du Sud
Sur les sites archéologiques, comme à Pompéi, les touristes ont intérêt à accepter « l’offre » des garçons qui proposent de « surveiller » la voiture dans le stationnement pour une somme variant de 5 $ à 10 $. En cas de refus, on s’expose à de mauvaises surprises.

France et Italie
Au resto, il y est de coutume d’arrondir la somme et de laisser un euro ou deux. À l’hôtel, on donne l’équivalent de 5 $ à 10 $ à la femme de chambre si elle nous a rendu un service, et un ou deux euros au portier qui transporte les bagages.

Royaume-Uni
Dans un bar ou un pub, on propose d’abord un verre au barman. On ne lui donne un pourboire que s’il a refusé la consommation.

Pays d’Europe de l’Est
Les pourboires y sont appréciés (de 10 % à 15 % de la facture), vu les maigres salaires.

Argentine
Le pourboire y est en principe interdit, bien que le personnel des restaurants espère toujours un petit quelque chose. Il faut donc le donner en toute discrétion.

Égypte
Tout le monde s’attend à recevoir un bakchich, excepté les chauffeurs de taxi. Dans les toilettes publiques, la quantité de papier hygiénique qu’on vous fournira dépendra largement du montant de votre pourboire.

Chine
En principe, le pourboire y est illégal. Toutefois, la tradition demeure. On glisse discrètement le billet dans le creux de la main.

Japon
Le pourboire, là-bas, est presque une insulte.

Népal et Tibet
Le sherpa qui accompagne l’aventurier au sommet d’un mont – par exemple le Shisa Pangma, 8 000 m d’altitude – s’attend à un cadeau de 500 $, en plus de son tarif de 3 500 $. Il faut dire que l’expédition peut durer une quarantaine de jours…