Pratique

Des stratégies anti-traîneries

Quel que soit le décor que vous adoptiez, si votre maison croule sous le fouillis, il n'y a guère de chances que votre intérieur soit mis en valeur. Il est temps de remettre un peu d'ordre dans tout ça ! Voici quelques stratégies « anti-traîneries » éprouvées.

Pas besoin de dépenser une fortune pour en finir avec le désordre. Il suffit d’être organisé et d’avoir un système de rangement efficace. Roxanne Saulnier, organisatrice professionnelle que l’on voit régulièrement sur les ondes de Canal Vie dans le cadre de l’émission Le grand ménage, est également à la tête de l’entreprise Mieux vivre organisé, qui offre des services de consultation en rangement et réorganisation. Elle nous livre ici quelques conseils de pro.

• Clés, petite monnaie, portefeuille, cellulaire… bref, tout ce qui emplit les poches et que l’on dépose un peu n’importe où en rentrant chez soi gagnerait à être regroupé. On saura alors où retrouver ces objets, au moment où on en aura besoin ! Roxanne Saulnier préconise la méthode du « vide-poches » : idéalement, on en place un dans le hall d’entrée, mais on peut également en prévoir dans chaque chambre et, pourquoi pas, dans la salle de lavage pour vider les poches des vêtements avant de les laver. Il peut s’agir d’un joli plateau, d’une coupe en métal ou en verre, d’une bonbonnière, d’un savonnier ou même d’un ancien cendrier. Les petits paniers en osier sont également très pratique. Pour les enfants (il est bon de les habituer jeunes !), on choisit un contenant adapté à leur âge, un bol à soupe très coloré par exemple.

• Dans une maison, le papier peut rapidement nous envahir. Où mettre tous ces journaux et ces magazines ? Un grand panier à linge en osier est parfait pour empiler les quotidiens avant de les porter au recyclage. On peut trouver différents types de porte-revues dans le commerce, en carton, en bois, en cuir, etc., pour ranger les publications que l’on souhaite garder. Plusieurs personnes conservent les magazines afin de pouvoir les consulter ultérieurement. À ce sujet, Roxanne Saulnier souligne qu’il est illusoire de penser que l’on réussira à retrouver les articles qui nous intéressent dans une pile de 50 magazines ! Elle conseille plutôt de découper les pages que nous voulons relire au fur et à mesure et de monter des dossiers de référence dans une reliure à anneaux avec des feuilles plastifiées.

• Toujours dans la rubrique « papier », une gestion serrée du courrier et des factures permettra d’en limiter la prolifération. Roxanne Saulnier recommande le recours à une boîte de plastique dans laquelle on installe des chemises suspendues, chacune correspondant à une rubrique : factures à payer, documents à lire, courrier en provenance de l’école, etc. Mais pour que ce système fonctionne, on doit absolument effectuer un tri quotidien de toute la paperasse reçue.

• Pour les personnes qui ont un bureau à domicile, les articles de papeterie ont tout avantage à être regroupées par catégories dans des petits paniers ou boîtes, des contenants transparents ou même, si on dispose de l’espace nécessaire, un coffre miniature comportant plusieurs tiroirs.

• Dans la salle de bains, on peut appliquer la même méthode pour ranger barrettes, épingles à cheveux, brosses, etc. Si l’on dispose d’un tiroir, l’idéal est d’y installer des séparateurs ou des petits bacs de rangement qui permettront de trier les différents articles.

• Quand on se déshabille, jeter ses vêtements pêle-mêle sur une chaise dans la chambre est loin d’être une solution… Roxanne Saulnier conseille plutôt de les suspendre, mais pas nécessairement sur des cintres. Pour régler temporairement le problème, des crochets (au mur ou derrière la porte d’un placard) ou encore une patère peuvent faire l’affaire, à condition de ne pas trop accumuler les vêtements.

• En ce qui concerne les jouets, selon Roxanne Saulnier, le plus grand problème réside dans le fait qu’on en possède souvent trop. La première règle à appliquer est donc la suivante : si un jouet entre dans la maison, un autre doit en sortir ! À l’approche d’événements au cours desquels des cadeaux seront offerts (Noël, anniversaires), on invite donc les enfants à participer à un tri et à se départir de certains jouets qui seront donnés à des organismes d’aide aux personnes défavorisées. On passe ensuite à l’étape du rangement : on peut trier les jouets par catégories et les placer dans des contenants (boîtes de plastique, de carton ou de bois) qui seront identifiés, par exemple, avec des photos que les enfants découperont eux-mêmes dans des magazines et dépliants (photos de poupées, petites voitures, Lego, etc.).

• Toujours en train de chercher la télécommande de la télévision, de la chaîne stéréo ou du lecteur de DVD ? Offrez-vous un beau coffret ou un plateau en bois dans lequel vous placerez toutes les télécommandes, et posez-le sur la table basse dans le salon.

• Dans la cuisine, des plateaux pivotant installés dans les placards peuvent faire des merveilles pour ranger casseroles, couvercles, poêles, mais aussi les bouteilles d’huile, de vinaigre, etc. Pour régler définitivement le problème des pots et sachets d’épices qui envahissent les armoires, regroupez-les sur un plateau ou dans un panier de plastique. Les sachets de soupe entamés pourront être accrochés à des pinces en plastique autocollantes placées sur une paroi dans les armoires. Dans le garde-manger, un système d’étagères disposées en escalier est idéal pour entreposer les boîtes de conserve et permettre de voir leur contenu.