Voyages et escapades

10 vergers à visiter

En couple, en famille ou entre amis : profitons de la saison des pommes!

Istockphoto

Istockphoto

La magie de la pomme, Saint-Eustache
Ici, les enfants sont accueillis par la Princesse Api, qui possède un château magique… Et ils repartent avec le sac à dos coloré qui leur sert à mettre leurs pommes. Les week-ends, le Rest-O-Pomme sert des hot-dogs de veau et des frites-courges ainsi que d’appétissants beignes maison. Aussi : miniferme, balade en tracteur, tables de pique-nique.

Verger Maniadakis, Franklin Centre
Voici un verger pas comme les autres, où sont cultivées plus de 15 variétés de pommes bios. Le proprio, originaire de l’île de Crète, en Grèce, est un véritable passionné, qui n’a pas hésité à recourir à une éolienne pour contrer le gel de ses pommiers! Sa conjointe et lui se sont également dotés d’un imposant « château » en bois de type médiéval, qui fait office de structure de jeux pour les enfants, mais aussi de formidable observatoire. Ils produisent un cidre de glace entièrement bio, Éros, vendu sur place, au Marché des Saveurs, à Montréal, mais aussi en ligne.

Verger Labonté, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot
Près d’une dizaine de variétés de pommes, des citrouilles, des courges (à partir de la mi-octobre), plein de produits maison (dont ses réputés muffins), une aire de jeux, quelques animaux (incluant poney, lapin, âne et chèvre) et surtout pas un, mais trois labyrinthes de maïs. La formule est pensée pour trois groupes : les tout-petits (aire clôturée), les 6-7 ans (durée : de 60 à 90 minutes) et les plus grands (durée moyenne : 60 minutes). Cette année, les indices et objets dissimulés suivent le thème de Pömmland. Trois autres labyrinthes seront aussi disponibles pour l’Halloween.

Cidrerie verger Bilodeau, Île d’Orléans
Il y a d’abord le cadre enchanteur – l’Île d’Orléans. Puis la quinzaine de variétés de pommes réparties à travers six hectares. Et les produits transformés : gelée de cidre, moutarde à l’ancienne aux pommes, jus 100 % naturel. Mais ce sont ses cidres qui volent souvent la vedette, surtout si on se prend les pieds dans la jolie salle de dégustation. À essayer : Le Petit Bonheur, nommé en l’honneur du plus célèbre résident de l’île, Félix Leclerc.

Verger Petit et fils
, Mont-Saint-Hilaire
Situé près de la montagne, il donne l’occasion de se planifier une journée bien occupée, combinant randonnée et autocueillette! Sa passerelle d’observation permet en outre d’admirer le paysage environnant. Le gros plus : la crêperie, qui propose, les week-ends, des versions salées et sucrées, qu’on peut accompagner d’un Petit Frisson, un cidre de glace multimédaillé produit sur place.

Vergers et cidrerie Denis Charbonneau , Mont-Saint-Grégoire
Un des rares vergers à cultiver la Royal Gala, la variété préférée des Québécois! Autres particularités qui attireront les enfants : une maison hantée et une miniferme qui héberge entre autres des émeus! Si on est moins pressé, on peut s’offrir le luxe d’un repas champêtre cinq services (sur réservation). Sinon, on opte pour une crêpe bretonne ou un beignet aux pommes.

La Pommalbonne, Compton
Un verger qu’on pourrait rebaptiser Pommalfun tant les enfants y ont du plaisir. Ils peuvent y faire des tours de minitrain, s’émerveiller devant les animaux de la ferme (dont certains plus exotiques, comme le lama, le daim d’Australie et l’alpaga), se balancer dans l’aire de jeux, jouer dans le carré de sable, grimper dans la tour d’observation et terminer le tout par un bon chausson aux pommes cuit sur place.

À la croisée des pommes, Saint-Joseph-du-Lac
Outre les pommes (dont la Royal Gala), l’endroit propose l’autocueillette de… raisins. Il faut toutefois s’y présenter à dates fixes, soit le 15 (variété Kay Grey) ou le 20 septembre (variété Montreal Blue) pour en profiter. Les visiteurs apprécient aussi la présence d’un lac (et de canards), la possibilité de faire un tour de cheval (le week-end) et la fermette (où règne un paon).

Pommeraie d’or, Rougemont
D’ici la fin du mois de septembre, la Lobo, la Gala, la Macintosh et la Spartan seront en vedette dans les rangs de ce verger fréquenté. Suivront la l’Empire et la Cortland. Mais, en tout temps, on peut s’arrêter au comptoir de dégustation pour goûter à ses produits transformés. Difficile, ensuite, de repartir sans une de ses décadentes tartes aux pommes et sucre à la crème! L’endroit compte aussi un labyrinthe de maïs de près de 15 000 pieds carrés et une petite ferme.

Verger du pirate, Saint-Antoine-Abbé
Ce qui frappe l’œil en arrivant sur les lieux? Un grand bateau en bois, demeure du Capitaine Pom-Pom, pirate de métier. Présent les fins de semaine, il adore raconter ses exploits aux enfants, leur faire visiter son vaisseau et leur faire concocter de la soupe au requin… un dragon gonflable et une petite ferme amusent les enfants. Cette année, une maison des lapins et un petit bateau pirate pour les 0-5 ans s’ajoutent à l’aventure.