Voyages et escapades

Adirondacks : j’ai testé (et aimé) le camping de luxe

Pas de tente à monter, puis à démonter. Pas de bonbonne de propane à trimballer. En plein essor, le glamping – pour glamour et camping, donc en d’autres mots le camping de luxe –, propose de s’immerger en pleine nature tout en profitant du confort d’un hôtel. Notre journaliste a testé la formule Huttopia dans les montagnes verdoyantes des Adirondacks, dans l’État de New York, tout près de la frontière québécoise.

Confession : je hais le camping. Tenter de dormir entortillée dans un sac de couchage et me réveiller aux aurores avec le relief du sol imprimé entre les omoplates, très peu pour moi. Qu’on me comprenne bien : j’adore le plein air. Mais hisser mes provisions à une branche pour les protéger des ours ? Non merci.

L’aventurière douillette que je suis avait donc quelques appréhensions à l’idée de camper deux nuits en forêt dans l’État de New York. Mais celles-ci sont parties en fumée – de feu de camp – dès que j’ai poussé la porte de ma tente, nichée sous des pins majestueux. « Maisonnette » décrirait sans doute mieux cette construction de toile et de bois, ornée à son entrée d’une guirlande lumineuse. Oui, le gîte est électrifié !

Lake George

Le lac George est situé au sud-est des monts Adirondacks, dans l’État américain de New York. Photo : iStock.com

Et là ne s’arrêtent pas les surprises. À l’intérieur, à droite, un coin cuisine tout équipé. À gauche, un poêle à bois. Devant, une salle de bains immaculée où, comble du luxe, on peut prendre une douche chaude. Et, derrière un rideau, un large lit, moelleux comme une guimauve.

Le lendemain, c’est donc fraîche et reposée que j’entreprends d’explorer les Adirondacks. Dans la région de Lake George, où Huttopia a planté ses pénates, les activités ne manquent pas : tyroliennes dans les arbres, multiples randonnées pour admirer le panorama, croisière à bord de l’un des derniers bateaux à roue à aubes du pays…

salle communautaire

Photo : Chrissy Walther

Après une journée à jouer dehors, je rentre au campement affamée. Là encore, on a pensé à tout. Même pas besoin de popoter ! Au « centre de vie », chalet d’accueil faisant aussi office de salle commune, on trouve un bistro servant déjeuners, salades et pizzas. Puis, au moment où des enfants en pyjama amorcent une partie de Monopoly et qu’un couple profite d’une baignade tardive dans la piscine en contrebas, je m’éclipse vers ma tente.

De ma terrasse privée, verre de vin à la main, j’attends que la nuit tombe sur la forêt. Tout près, un chevreuil traverse en douce un bosquet de fougères. Bientôt, des milliers d’étoiles s’ajoutent au scintillement de la guirlande au-dessus de ma tête. Devant ce spectacle, je me dis qu’être douillette a finalement bien des avantages.

À partir de 120 $US/nuit pour l’une des 79 tentes sur le site.

 

Notre journaliste a été invitée par Huttopia, qui n’a eu aucun droit de regard sur le contenu du reportage.

 

À lire aussi : 
Camping : bien choisir sa tente
Camping : nos meilleures recettes

Pour tout savoir en primeur

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.