Voyages et escapades

Des vacances inusitées

Cette année, vous n’avez pas envie de faire le lézard au soleil ? Offrez-vous des vacances actives ou qui sortent de l'ordinaire. Voici huit suggestions pas piquées des vers pour voyageuses curieuses ou aventureuses.

Bivouac dans le désert du Sahara

Pour une expérience inoubliable, offrez-vous un petit séjour dans le désert. Généralement, les excursions d’au moins deux jours et une nuit incluent environ trois heures de randonnée en dromadaire jusqu’à un bivouac, c’est-à-dire un campement en plein air. Vous y dormirez dans une tente bédouine, directement sur le sol ou sur des lits ou des matelas au sol dans le cas des bivouacs plus confortables. Le souper à votre arrivée et le déjeuner du lendemain matin sont compris.

Le jour, il peut faire de 15 °C l’hiver à plus de 40 °C en été mais la nuit, la température chute dramatiquement et frôle les 0 °C à 5 °C. On ne lève donc pas le nez sur les couvertures en poil de chameau même si leur odeur est… particulière. On s’y emmitoufle aussitôt la nuit tombée. Si vous pouvez réserver votre bivouac un soir de pleine lune, n’hésitez pas : vous aurez des frissons tellement l’atmosphère de cette nuit sera magique !

Pour planifier votre séjour, discutez avec un agent de voyages qui vous présentera les programmes des voyagistes d’ici spécialisés dans les destinations d’Afrique du Nord (principalement le Maroc et la Tunisie). Consultez par exemple les brochures d’Exotik Tours, de Sultana Tours et de Sélim Tours.

Si vous préférez préparer votre voyage vous-même : rendez-vous au Maroc ou en Tunisie et inscrivez-vous à un bivouac vendu par une agence locale. Comptez de 50 $ à 200 $ par nuit, selon les services inclus.

Pour en savoir plus :

Maroc
Merzougahotels.com
Agence Desert Dream
Maroc Excursions

Tunisie
Horizons déserts
Tunisie Voyages

Une croisière à votre goût

Les séjours thématiques à bord d’un navire de croisière sont une option intéressante pour celles qui ont tout vu et tout fait. Les amatrices de vin seront accompagnées d’un grand œnologue, les sportives feront du golf, du kayak ou de la plongée durant les escales, les gourmets suivront un cours de cuisine, etc. Quelques exemples :

• La compagnie Crystal Cruises a créé le Creative Learning Institute, qui dispense des cours aux passagers en vue d’enrichir leur âme, leur esprit et leur corps (langues, piano, œnologie, théâtre, calligraphie, peinture, design de mode, informatique, etc.).

MSC Cruises propose des croisières axées sur la musique, au cours desquelles les passagers peuvent échanger avec les musiciens invités.

• Les excursions offertes à bord des navires se sont largement adaptées au public qui veut en savoir davantage sur la nature et l’écologie, notamment l’exploration de grottes et de la forêt au Bélize (Carnival Cruise Lines), l’observation d’oiseaux à Saint-Martin (Celebrity Cruises) et l’histoire et la géologie des Bahamas (Disney Cruise Line).

Pour en savoir plus, consultez le site de l’Association internationale des compagnies de croisières (Cruise Lines International Association), qui représente 19 compagnies et regroupe près de 17 000 agences de voyages en Amérique du Nord.

Springbreak ? Très peu pour moi !
Si vous ne voulez pas passer vos vacances en compagnie d’une bande de collégiens en folie, enivrés, amateurs de destruction de mobilier et gueulant comme des putois à trois heures du matin (on exagère à peine !), évitez de vous rendre en Floride, en particulier à Daytona Beach, durant le springbreak de ces jeunes en mal de sensations fortes. Les dates de ce congé varient selon les institutions scolaires : généralement du 5 au 30 mars, mais parfois à la fin de février ou au début d’avril. Les croisières à bon prix sont aussi à proscrire, car elles sont fortement fréquentées par les jeunes qui peuvent y boire de l’alcool dès 18 ans ! Avant de réserver une croisière ou un hôtel en Floride cet hiver, informez-vous donc auprès de votre conseiller en voyages ou de l’hôtelier de la présence ou non de collégiens en congé scolaire.

Saveurs tex-mex à San Antonio

Pour une évasion culturelle étonnante, offrez-vous quelques jours dans une petite ville pas du tout typique des États-Unis : San Antonio, Texas. La ville est traversée de canaux comme à Venise, on y parle espagnol et on y vit à un rythme des plus modérés – très mexicain ! Le centre de San Antonio est très animé. Tout au long de la promenade « Riverwalk », qui fait près de 4 km, se trouvent de nombreux restaurants (mexicains, tex-mex, louisianais, etc.), cafés, bars, terrasses (chauffées l’hiver), hôtels et boutiques. On peut aussi se balader à même les canaux en bateau-taxi ou en barge avec un guide touristique. Charmant !

Les amatrices d’histoire seront ravies de découvrir le fort Alamo, lieu mythique qui a inspiré bien des films. Cet épisode tragique de l’histoire américaine est ancré dans la mémoire des Texans : en 1836, assiégés dans le fort Alamo, près de 200 civils et quelques soldats, dont le coureur des bois et héros Davy Crockett, ont été massacrés par les Mexicains. Le général Sam Houston a vengé ses compatriotes huit semaines plus tard et le Mexique a perdu le Texas, qui est devenu une république indépendante avant d’être annexé aux États-Unis en 1845.

On peut visiter l’Alamo ainsi que plusieurs autres missions espagnoles où les prêtres évangélisaient les Amérindiens. Un bon truc : se procurer le forfait Alamo Trolley Hop-on hop-off, qui permet de faire le tour des attraits touristiques de la ville, incluant les commentaires explicatifs très intéressants du guide-chauffeur.

Les hôtels des grandes chaînes le long du Riverwalk sont évidemment plus chers (200 $ US et plus la nuit) que les gîtes et les petits hôtels des quartiers avoisinants (à partir de 100 $ US la nuit). Pour info : San Antonio Convention & Visitors Bureau.

Des vacances zen

Hmmm… des vacances zen ! Le yoga est non seulement relaxant, c’est un excellent exercice pour garder la forme. Tant les débutantes que les initiées seront ravies de pratiquer cette activité dans un tout autre contexte. Plusieurs écoles de yoga, surtout américaines, organisent des stages ou retraites à l’étranger. Par exemple, l’organisme Inwardbound propose un séjour original : yoga et surf au Costa Rica.

Certains hôtels des Caraïbes offrent des ateliers de yoga, notamment l’hôtel Na Balam, à l’Isla Mujeres, en face de Cancun au Mexique. Des stages de plusieurs organismes sont offerts à cet hôtel, qui se veut un lieu reposant, en harmonie avec la nature. Consultez la section « Special events » du site.

Autre hôtel réputé pour son intérêt dans les activités de bien-être, le Jungle Bay Resort, en Dominique dans les Antilles (West Indies), accueille de nombreuses retraites de yoga et autres activités holistiques (taï chi, méditation…). Consultez le calendrier des stages dans le site Web de l’hôtel (cliquez sur le lien « Holistic retreat calendar »).

Joindre l’utile à l’agréable : cours de langues à l’étranger

Aller apprendre l’espagnol dans un pays hispanophone, c’est bien plus efficace que dans notre ville où on parle français tous les jours : l’immersion, ça fonctionne ! Surtout si on part au moins deux semaines et qu’on vit dans une famille qui ne parle qu’espagnol. Nous vous proposons cette langue, bien utile si l’on retourne dans une destination latine l’hiver prochain, mais vous pourriez aussi choisir d’apprendre l’italien en Italie, l’allemand en Autriche ou en Allemagne, le portugais au Brésil ou au Portugal… La plupart des écoles de langues internationales proposent des séjours dans plusieurs pays.

En ce qui concerne l’apprentissage de l’espagnol, l’école Don Quichotte (Don Quijote en espagnol) offre des cours dans plusieurs pays, dont l’Argentine, la Bolivie, le Chili, Cuba et le Guatemala. Parmi les forfaits offerts : séjour d’une semaine au Pérou (quatre heures de cours par jour, hébergement en famille, trois repas par jour) pour environ 321 $ CA (avion en sus). Ou encore : séjour de deux semaines minimum avec cours d’espagnol et de cuisine mexicaine à Guanajuato, au Mexique (quatre heures de cours d’espagnol par jour, six cours de cuisine, hébergement en famille et trois repas par jour) pour environ 840 $ CA (avion en sus).

Cactus Language est une autre école qui a concocté des séjours linguistiques jumelés à d’autres activités ; elle propose notamment des cours d’espagnol et de surf au Costa Rica, ou de danse à Cuba.

Le Guatemala – probablement le pays le moins cher pour apprendre l’espagnol – compte un grand nombre d’écoles de langues, dont l’école Celas Maya, à Quetzaltenango. Cinq heures de cours par jour, hébergement en famille et trois repas par jour sauf le dimanche, pour environ 175 $ CA par semaine (avion en sus).

Il existe plusieurs autres écoles. On s’informe en fouillant dans Internet ou en consultant un agent de voyages, par exemple le voyagiste spécialisé Séjours linguistiques VTE, de Lévis.

Pour voyageuses actives

Envie de bouger ? Ça tombe bien : voici quelques bonnes idées pour vous.

Pour bien des gens, le Club Med vient en tête des centres de villégiature où aller pratiquer des activités de toutes sortes. Dans les Caraïbes, on trouve des villages Club Med au Mexique, en Guadeloupe, à la Martinique, en République dominicaine, à Columbus Isle aux Bahamas et à Turkoise (îles Turks et Caicos). La plongée en apnée ou avec bouteille est l’activité de prédilection de ces villages, surtout celui des Boucaniers (Martinique), selon des amis qui ont beaucoup aimé l’endroit. On y pratique aussi le ski nautique, le kayak, la planche à voile, le tennis et le volley-ball. Les villages ont tous été rénovés assez récemment : fini les petites cases au grand vent où l’on dormait (peu !). Maintenant, on a vraiment affaire à des clubs tout compris de grande qualité. Comptez en moyenne 2 000 $ la semaine, incluant le vol. Il y a parfois des réductions de dernière minute. Pour plus d’info, consultez le site du Club Med ou votre agent de voyages.

Et pourquoi pas du hockey… dans le Sud ! La première fois que je suis allée en Floride, j’ai apporté ma poche de hockey en guise de bagage et j’ai participé à un tournoi de hockey sur glace très amical à Fort Lauderdale ! L’agence québécoise Hockey international organise des tournois en France, en République tchèque, au Mexique, en Russie, à Hawaï et en Floride. Plage, hockey, plage, hockey… Que demander de mieux ?

Pour d’autres propositions, consultez le site de l’agence Karavaniers du monde. Par exemple : la Guadeloupe d’îles en plages, kayak de mer et canyoning.

Se faire dorloter dans un spa

Si vous avez envie de vous offrir un séjour d’une semaine dans un spa à l’étranger, vous aurez l’embarras du choix : à peu près tous les grands hôtels de ce monde se sont dotés d’un centre de santé. Pour se démarquer, les spas y vont de toutes les fantaisies possibles : des massages au sucre d’érable ou au chocolat en passant par la vinothérapie (crèmes et lotions à base de pépins, de moût ou de jus de raisin)… et même un traitement pour golfeurs utilisant des balles de golf !

Ce n’est pas une blague : le spa du très élégant hôtel Four Seasons Resort Scottsdale, à Scottsdale en Arizona, propose le massage spécialisé « soulagement après golf ». Au cours de ce traitement, des balles de golf chauffées sont roulées dans le dos, des deux côtés de la colonne vertébrale, jusqu’au cou. On dit que ce massage s’apparente à celui où on utilise des pierres chaudes.

Pour un séjour moins cher, vous pouvez vous tourner vers les hôtels en formule tout compris ou vers les navires de croisière : ils offrent presque tous des services de spa. Payez-vous un ou deux massages durant votre séjour, à défaut de passer la semaine dans un spa ! Les soins sont parfois effectués sous une tente à l’extérieur, sur la plage, au son des vagues et des oiseaux qui chantent. Sublime !

Au Mexique, à Riviera Maya, le site écotouristique Xcaret a prévu un coin massage. Je n’ai pas hésité une seconde, le décor étant ravissant ! Dans une petite cabane sans murs, deux tables sont posées sur des planches au-dessus de l’eau. On se détend complètement, les yeux fermés ou en regardant les poissons nager…

Pour connaître quels hôtels offrent des services de spa ou de massothérapie, feuilletez les brochures touristiques des voyagistes à votre agence de voyages. Notez que Tours Cure-Vac a une brochure intitulée Balnéo thalasso à travers le monde, que vous pouvez télécharger dans le site. Vous pouvez aussi visiter le site Thalassoline pour choisir et réserver un séjour.

Alliez vos deux passions : voyager et manger

Les vacances sont souvent l’occasion de délicieuses découvertes culinaires. Si vous êtes gourmande comme moi, vous rapportez les recettes des mets que vous avez goûtés et appréciés. Ma prochaine aventure : un cours de cuisine à l’étranger. Dans le site Internet français Pour les vacances, je suis tombée sur « Séjours et week-end gastronomiques, stages culinaires, œnologie, etc. » Tentant ! Les propositions du style « Vins et fromages dans le Gers » ou « Foie gras et confits de canard en Dordogne » m’ont mis l’eau à la bouche. Il y a aussi les cours d’espagnol et de cuisine mexicaine à Guanajuato, au Mexique, offerts par l’école Don Quichotte, ou encore le cours d’italien jumelé à un atelier de cuisine offert par l’école Cactus Language, à Florence. D’autres suggestions de stages culinaires en Italie au www.cooking-vacations.com.

Pour un séjour sur l’eau, optez pour une croisière de Miami à Los Angeles, en passant par le canal de Panama, durant le Wine & Food Festival à bord du navire Crystal Symphony de la compagnie Crystal Cruises, du 11 au 25 février (à partir de 2 980 $ US, avion en sus). Démonstrations culinaires par les chefs invités, dégustation de vins en compagnie d’œnologues et sommeliers réputés. Deux semaines de bonheur pour le palais !

La compagnie Holland America Line n’est pas en reste avec son Institut en art culinaire. Elle propose elle aussi des croisières avec des grands chefs, des œnologues, des chocolatiers… tout au long de l’année. Son calendrier comprend le « pedigree » de tous ces spécialistes de la bonne chère.