Voyages et escapades

Moments de bonheur en Floride

Les tuyaux et les coups de coeur d'habituées de la côte du golfe du Mexique, encore mal connue.


 

La Floride? On pense tout de suite à South Beach, Miami, Fort Lauderdale et autres lieux hautement fréquentés par les Québécois. Mais si on traverse vers l’ouest, l’État américain prend un tout autre visage, plus tranquille, plus vert.

Entre Tampa et Fort Myers, il y a 200 kilomètres. La meilleure façon de les parcourir?: lentement, en bifurquant souvent vers la mer, direction Anna Maria, Longboat Key, Siesta Key, Sanibel, ou Captiva.

Tout au long de la côte, de char­mantes petites îles lézardent au soleil dans les eaux turquoise du golfe du Mexique.  Certaines sont si rapprochées que seul un pont les relie – c’est le cas de Sanibel et de Captiva, au sud où commence notre escapade.

Sanibel et Captiva
Vélo, lunch et farniente
On accède d’abord à Sanibel, depuis Fort Myers, par le Sanibel Causeway Boulevard. On trouve sur cette petite île de nombreux commerces et restaurants. Captiva, plus résidentielle et plus éloignée, plaira à qui aime s’isoler.

Séjourner au bord de la mer, oui. Prendre congé d’exercice, pas question. Surtout quand le décor est si inspirant. En matinée, donc, promenade à vélo sur la piste cyclable qui fait 35 km et sillonne l’île jusque dans ses moindres recoins. Puis, lunch sur une terrasse colorée de Periwinkle Way, la rue principale, suivi de quelques heures à la plage. Après avoir roupillé, lu et fait trempette, longue marche pour enrichir sa collection de coquillages – certains jours, la marée en laisse des bancs hauts de plusieurs centimètres.

Minisafari dans les mangroves
Des dizaines d’oiseaux virevoltent et se posent, dans un ballet inédit. La blancheur de leur plumage capte la lumière. Ils se découpent sur le fond sombre du sous-bois. Au bord de la route, agenouillés, des photographes croquent la scène en silence, pour ne rien perturber. C’est mon meilleur moment au J.N. «Ding?» Darling National Wildlife Refuge sur l’île de Sanibel, 6 400 acres de beauté traversées par une voie carrossable de 6 km à sens unique. S’il est possible d’en faire le tour en voiture, c’est à vélo qu’on profite
davantage de la proximité des 220 espèces d’oiseaux qui fréquentent la réserve, couverte en grande partie de mangrove. On y passe une heure ou deux si on s’arrête souvent pour contempler la faune. On côtoie parfois des alligators qui se dorent la couenne au soleil. Une seule visite ne suffit pas?: d’une journée à l’autre, le spectacle se transforme.



 

Longboat Key
Une pause à la Plage
La plage de Longboat Key fait 17 km. Elle attire les pêcheurs, que l’on voit lancer leurs lignes depuis le rivage. Plusieurs variétés d’oiseaux qui se nourrissent de poissons, comme les hérons, les aigrettes et les pélicans, se laissent facilement admirer.

Meilleur show au monde
Les couchers de soleil sur le golfe du Mexique sont féeriques. Michel Tremblay – qui vit quelques mois par année dans les Keys, plus au sud – en a fait des descriptions inoubliables dans Le cœur éclaté. À Longboat Key, île filiforme, nombre de condos donnent directement sur la plage. Leur point fort?: les fenêtres qui s’ouvrent sur la mer. Tous les soirs à la même heure, les vacanciers sortent en masse. Ils s’installent sur leurs transats pour admirer le soleil qui glisse dans l’océan en embrasant le ciel d’orangés vibrants. Tableau gratuit, chaque soir différent.

Souper sur le quai
Par temps doux, impossible de résister à Pattigeorge’s et à ses tables dressées sur un quai derrière le restaurant. La dernière fois, nous avons eu droit à la présence de lamantins, que l’on voyait nager tout près. Inoubliable! Et le menu est à la hauteur?: «filet mignon» de thon accompagné de pommes de terre au wasabi.

Shopping chic
St. Armands est un îlot situé entre Sarasota et Longboat Key, et St. Armands Circle, le rond-point le plus sympathique que j’aie vu à ce jour. Tout autour, plus d’une centaine d’adresses branchées – vêtements, chaussures, bijoux, beaux objets – et, au centre, des terrasses élégantes. Deux heures de magasinage suivies d’un agréable dîner, c’est le combo du bonheur.

Bradenton
Une table sur la plage
Le BeachHouse Restaurant de Bradenton Beach, sur l’île d’Anna Maria (à l’entrée de la baie de Tampa), c’est plus de 200 mètres d’ouverture sur une mer bleue. On a eu la bonne idée d’installer les tables sur la plage. La simple évocation des mets fait saliver (poulet, bœuf, thon, crevettes, calmars). Ajoutez à cela des musiciens de talent et tous les sens sont titillés… La totale, quoi.

Ellenton
Chasse aux aubaines
Le dollar canadien atteint souvent la parité avec la devise américaine ces jours-ci, profitons-en! Une visite dans les outlets devient vite rentable. Et ceux d’Ellenton, à 25 km de Sarasota, valent le détour. Quelque 130 grands magasins, des promenades construites en arcades. Un étang, une fontaine et des palmiers agrémentent les lieux. Mais le plus beau, pour une magasineuse aguerrie, c’est de voir en enfilade les Ann Taylor, Banana Republic, BCBG, Calvin Klein, Chico’s, DKNY, J.Crew, Jones New York, Lacoste. Comment économiser au maximum? En consultant, quelques jours avant le départ, premiumoutlets.com. Localiser Ellenton sur le site puis, sous «sales and events», chercher les aubaines spécifiques des différentes bannières. On y trouvera parfois des coupons à imprimer pour des rabais supplémentaires.

Siesta Key
Les pieds dans la farine
La plage publique de Siesta Key est reconnue pour son sable blanc à la texture poudreuse – il s’agit à 99?% de quartz. Et aussi pour la propreté des lieux. On dit même que c’est la plus belle plage de la Floride! L’eau est claire et peu profonde. On a envie de s’y éterniser pour en profiter encore plus…


 

St. petersburg

Salvador Dali
Une incursion dans l’univers surréaliste de Salvador Dali en Floride?: quelle expérience jouissive! Le peintre espagnol a d’ailleurs vécu aux États-Unis pendant huit ans à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale. À St. Petersburg, le magnifique musée qui lui est consacré abrite 96 toiles à l’huile peintes entre 1917 et 1970, ainsi qu’un grand nombre de gouaches, dessins, sculptures et autres pièces. Étonnant, une collection d’une telle ampleur aussi loin de l’Espagne!

La Vie de château
Pour pimenter son séjour d’un zeste d’extravagance, il faut s’arrêter, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie, au Don CeSar Beach Hotel, castel rose vif qui se découpe sur fond de ciel, si bleu dans cette région. Ici, tout est luxe?: du spa sur la plage aux abords divins des deux grandes piscines et au menu du restaurant – tartare de thon et de crabe d’Alaska. Le meilleur du monde, quoi! Le portefeuille panique? On peut toujours calmer ses angoisses en écourtant le séjour. L’idée, c’est de se donner du bon temps sans déclarer faillite au retour. On peut trouver une chambre pour 250?$ la nuit. S’y ajoutera aisément une facture de 200?$ pour le souper si on s’offre un repas élaboré et une bouteille de vin. Ce pourrait être une façon de souligner un anniversaire tout spécial.

Tarpon Springs
La Grèce comme si on y était
Dans les rues de Tarpon Springs, on se croirait en Grèce. Située à 50 km au nord de Tampa, cette petite ville recrée, par la musique, les restaurants, l’architecture et le décor, l’ambiance méditerranéenne. La communauté hellénique qui y vit se spécialise dans la pêche aux éponges, abondantes dans la région. Musée, croisières et nombreuses échoppes font la promotion des éponges dans toutes leurs déclinaisons. On passe à Tarpon Springs une demi-journée agréable qu’on couronne d’un repas typiquement grec dans l’un des restaurants de la ville.



 

3 raisons de s’offrir le Club Med
Le Club Med de Sandpiper Bay – le seul en Floride – vient de se refaire une beauté. Un terrain de jeu luxueux pour les petits (dès 4 mois) et les grands.

Pour décompresser
Le premier matin, je me précipite au bord de la piscine pour un cours de yoga. Rien de tel que des salutations au soleil sous les premiers rayons du jour. Une douce lumière fait scintiller la rivière Sainte-Lucie – le Club Med est à 20 minutes de l’Atlantique. Méditer est si facile, si naturel dans ce cadre?: l’eau, la végétation, la température. J’oublie tout. J’ouvre les yeux pour photographier cet instant mémorable.

Pour s’amuser
Les vacances, c’est l’occasion de vivre de nouvelles expériences. Pourquoi pas le trapèze volant? Après tout, c’est un jeu d’enfant. Vraiment? Une fois le harnais archi-serré autour de la taille, je suis prise de doute. Je gravis les échelons de la longue échelle. Parvenue en haut, à sept mètres du sol, je me glisse sur une étroite planche de bois. Mais quelle idée ai-je donc eue là? Je me redresse et hop! Trois, deux, un! Se lancer dans le vide. Crier. Se balancer dans les airs… Et redescendre sur la terre ferme. Fière.

Pour bouger
Village phare des Académies Club Med, Sandpiper est l’endroit parfait pour les sportifs?: 21 courts de tennis, un golf de 18 trous et 4 piscines à faire rêver. On peut aussi participer à des camps personnalisés de tennis, de golf et d’entraînement physique, dirigés par des pros – dont Gabriel Jaramillo, ex-entraîneur d’Andre Agassi et de Monica Seles.

Ici, (presque) tout est possible. Même jouer à la James Bond Girl! Chevaucher une motomarine et filer sur l’eau dans la mangrove. S’enivrer de vitesse jusqu’à se sentir invincible. J’aime!

Sur le court de tennis en terre battue, j’aime moins. L’échange de balles est plutôt pénible. J’ai besoin de suivre un cours! Un entraîneur qualifié vient à ma rescousse. Et je progresse (enfin).

Selon la saison, les prix varieront de 950?$ à 1?100?$ par semaine pour les adultes (525?$ pour les enfants).



 

Infos pratiques

S’y rendre. Montréal – Tampa, en auto, c’est 2 400 km. Le trajet peut se faire en 3 jours.

En avion, Air Canada offre quelques vols directs vers Tampa et plusieurs vols avec correspondance à Toronto (autour de 430 $ en janvier). Les principaux transporteurs américains offrent aussi des vols avec correspondance. Une fois là-bas, la location d’une voiture sera nécessaire.

Quand? S’il fait assez beau la plupart du temps sur le golfe du Mexique, la période de mars à mai est particulièrement agréable. C’est juste après les refroidissements hivernaux et avant la période des chaleurs humides et des orages tropicaux.

On planifie un séjour de deux semaines? On peut alors répartir son temps et séjourner à St. Pete’s Beach (il existe des hôtels plus abordables que le Don CeSar), à Longboat Key et à Sanibel, et, de chaque endroit, rayonner vers les points intéressants.

Visiter : Les quartiers d’hiver de Thomas Edison à Fort Myers. Le Ringling Museum of Art à Sarasota. Le Mote Marine Laboratory, qui possède aussi un aquarium à Longboat Key.

Des parcs d’attractions pour les enfants? Busch Garden à Tampa ; Disneyworld et les parcs thématiques d’Orlando, à une heure et demie de route de St. Pete’s Beach.

Pour satisfaire la curiosité des enfants? Au Tarpon Bay Explorers, on peut observer la nature et la faune en ponton ou en kayak, s’initier à la pêche, faire une croisière au petit déjeuner ou en soirée. Situé au 900 Tarpon Bay Road, à l’extrémité de la réserve.

Sanibel pratique : Où trouver des vélos? Certains hôtels et complexes en prêtent ou en louent à peu de frais. Sinon, Billy’s Rentals et Finnimore’s Cycle Shop, tous deux dans Periwinkle Way, en proposent des centaines, de tous les genres. Où loger? En hôtel ou en petit cottage ou en camping (Periwinkle Park, sur l’île de Sanibel).