Soins du visage et du corps

AHA et BHA : ce qu’il faut savoir sur ces acides qui nous font une belle peau

Quelle est la différence entre l’acide glycolique, l’acide lactique (AHA) et l’acide salicylique (BHA) ? Voici les réponses aux questions qu’on peut avoir sur les acides cosmétiques, qui donnent un teint radieux.

Bien utilisé, un acide cosmétique doux – comme l’acide alpha-hydroxy (AHA) ou acide bêta-hydroxy (BHA) – peut faire des merveilles pour la peau. Les AHA et les BHA sont des exfoliants qui éliminent les cellules mortes. Ce qui donne un teint clair et éclatant. Mais attention, s’ils ne sont pas utilisés correctement, ces ingrédients peuvent causer de l’irritation et des rougeurs.

Voici comment adopter les bons gestes et choisir l’acide cosmétique qui convient à son type de peau et ses besoins, selon les experts interviewés, Brenda Patten, infirmière praticienne chez Pharmaprix, et le Dr Zaki Taher, dermatologue et professeur agrégé à la Faculté de médecine de l’Université de l’Alberta.

Quels sont les avantages des acides utilisées en cosmétique ?

Les produits contenant des acides exfoliants permettent à la peau de se régénérer. Parmi les types d’acides qu’on trouve sur le marché, certains ciblent l’acné, d’autres sont efficaces contre les taches de vieillesse et d’autres encore agissent en profondeur sur les rides et les ridules, selon le Dr Taher.

Les AHA et les BHA exfolient la peau et la débarrassent des cellules mortes qui peuvent causer des éruptions cutanées et nuire à l’absorption des sérums et des crèmes en obstruant les pores de la peau. Ainsi, en incorporant les acides à sa routine de soins, on obtient une peau plus hydratée, dont la texture est améliorée. C’est ce que juge l’infirmière Brenda Patten.

Quels sont les différents types d’acides ?

Il existe de nombreux types d’acides utilisés en cosmétique, mais de façon générale on n’en utilise que quelques-uns pour exfolier la peau. Les acides alpha-hydroxy (AHA), les plus connus, sont l’acide glycolique et l’acide lactique. Ils sont très semblables, mais l’acide lactique est un peu plus doux, ce qui en fait un excellent choix pour les personnes qui ont la peau sensible ou qui ont recours à un acide cosmétique pour la première fois.

L’acide salicylique (BHA) est l’acide bêta-hydroxy est aussi très populaire. Il est particulièrement efficace pour traiter la peau congestionnée, sujette à l’acné.

Qu’est-ce qui distingue les AHA des BHA ?

« L’acide glycolique et l’acide lactique (AHA) font disparaître les cellules mortes à la surface de l’épiderme. Ils peuvent même avoir un effet bénéfique sur certains types d’acné », précise le Dr Taher.

« L’acide salicylique est très efficace pour les peaux sujettes à l’acné, c’est-à-dire les peaux grasses », poursuit-il. L’acide salicylique, qui pénètre plus profondément dans la peau que les AHA, élimine les cellules mortes, réduit les imperfections et désengorge les pores.

En résumé, les AHA exfolient en surface et ciblent la rugosité et la texture inégale de la peau alors que les BHA exfolient en profondeur dans les pores pour combattre l’excès de sébum.

Quel est le meilleur moyen d’intégrer un acide exfoliant à sa routine de soins ?

« Il faut y aller de façon graduelle et l’utiliser sous forme de nettoyant, de lotion tonique ou de sérum, selon ses besoins », conseille Brenda Patten. Si on veut essayer un produit concentré en ingrédients actifs, il est recommandé de se limiter à une ou deux utilisations par semaine jusqu’à ce que la peau ait acquis une tolérance. On peut alors augmenter la fréquence d’utilisation, selon elle.

En ce qui a trait aux acides glycolique et lactique (AHA), la prudence est de mise : vaut mieux privilégier une formule peu concentrée (environ 5 %) quelques fois par semaine pour voir comment la peau réagit. Les débutantes devraient essayer les tampons de tonique, qui contiennent juste la bonne quantité de produit : elles éviteront ainsi d’en mettre trop et d’irriter la peau. Elles poursuivront avec le sérum, l’hydratant et l’écran solaire. S’il n’y a pas de réaction, elles augmenteront la fréquence d’application et, peu à peu, la concentration du produit. Au pays, la concentration maximale autorisée dans les formules vendues sans ordonnance est de 30 %). Il faut de deux à quatre semaines avant d’observer des résultats – un teint plus éclatant, notamment –, d’après le Dr Zaki Taher.

Dans le cas de l’acide salicylique, la concentration est, en général, de 0,5 à 2 %. Il faut choisir un produit que la peau peut tolérer. Atttention aux peaux sensibles ! Les peaux grasses tolèrent mieux les acides. En cas de doute, on demande conseil à un pharmacien ou un dermatologue.

À quel moment de la journée doit-on l’utiliser ?

Les AHA et les BHA s’utilisent matin et soir. Certains produits ont une formule de nuit, car ils agissent comme un masque alors que d’autres (les sérums, par exemple) sont conçus pour une utilisation de jour. Quoi qu’il en soit, il faut toujours appliquer un produit pour se protéger du soleil pendant la journée, car les acides rendent la peau photosensible.

Lorsqu’il est question de AHA et de BHA, est-il nécessaire d’opter pour des produits coûteux ?

Selon Brenda Patten et le Dr Taher, les prix des produits vendus sans ordonnance varient énormément. On ne peut pas juger de la qualité d’un produit de soins de la peau uniquement sur son prix. Certaines formules chères contiennent des parfums ou des additifs qui irritent la peau et certains produits meilleur marché renferment des ingrédients de mauvaise qualité qui ont le même effet. Les deux spécialistes s’entendent pour dire qu’en l’absence de règle absolue, l’idéal est de débuter avec un produit doux qui convient à son budget.

Si on veut s’attaquer à un problème particulier, comme l’acné, Brenda Patten suggère de consulter un dermatologue ou un spécialiste dans une clinique d’esthétique. « Les produits de soins de la peau médicamenteux sont conçus pour régler des problèmes précis. On peut envisager leur utilisation si les produits vendus sans ordonnance ne donnent pas les résultats escomptés », dit-elle.

Que faire en cas d’irritation de la peau après l’utilisation d’un acide cosmétique ?

« Les réactions à un acide ou à un produit de beauté sont parfois dues à une allergie, une application en quantité excessive ou une mauvaise combinaison d’ingrédients actifs », explique Brenda Patten. En cas de réaction à un acide, comme de l’irritation ou des rougeurs, il est conseiller d’en cesser l’utilisation et de consulter un dermatologue.

Une mauvaise réaction ne signifie pas qu’il faille renoncer aux acides pour toujours. Il suffit d’essayer un produit de moindre concentration ou un autre type d’acide. « Il est important de laisser à la peau le temps de se rétablir, mais il ne faut pas hésiter à essayer un autre produit ultérieurement », affirme le Dr Taher.

Il faut noter que les acides cosmétiques ne doivent jamais s’appliquer près du contour des yeux, où la peau est plus fine et tend à être plus sensible.

Peut-on combiner les acides cosmétiques à d’autres ingrédients actifs ?

Certains types de peau tolèrent la superposition de quelques ingrédients actifs à la fois, alors que d’autres subissent des rougeurs ou de l’irritation. À moins qu’on ait l’habitude des acides exfoliants, Brenda Patten propose d’introduire un nouveau produit à la fois. Si la peau devient irritée, il faudra peut-être utiliser le produit moins souvent.

Utiliser d’autres ingrédients actifs comme le rétinol exige quelques précautions. « L’ajout d’un acide peut causer des rougeurs ou de l’irritation au début. On ne doit donc pas utiliser les deux produits simultanément tant que la peau n’a pas acquis une tolérance », explique Brenda Patten.

Lorsque la peau est habituée à l’usage d’un acide, il est possible d’utiliser un exfoliant au rétinol ou à un autre ingrédient actif, mais pas en même temps. On peut par exemple essayer un acide le matin et un produit au rétinol le soir ou faire alterner ces deux produits soir après soir.

Rondelles de lotion tonique exfoliante, Pixi

24 $

Acheter maintenant

Masque peeling gycolique, Caudalie

52 $

Acheter maintenant

Sérum exfoliant de nuit, CeraVe

37,99 $

Acheter maintenant

Sérum de nuit, Biossance

85 $

Acheter maintenant

Tonique exfoliant à l’acide glycolique, The Inkey List,

16,99 $

Acheter maintenant

Soin de nuit, Glow

29 $

Acheter maintenant

 

À lire aussi :
Céramides : tout ce qu’il faut savoir sur cet ingrédient de soin de la peau
5 nettoyants pour prendre soin de son visage

Pour tout savoir en primeur

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.