Beauté

Andréanne Marquis : l'entrepreneure derrière Sans-Façon Cosmétiques et Womance

Âgée d’à peine 30 ans et déjà à la tête de deux entreprises, Andréanne Marquis est de ces entrepreneures qui nous donnent le goût d’acheter local.

Nom de la marque : Sans-Façon Cosmétiques
Fondatrice : Andréanne Marquis
L’étincelle ? La recherche de produits de beauté minimalistes et véganes

Elle a beau avoir un immense succès populaire (142 000 abonnés sur Instagram), Andréanne Marquis apprécie les choses simples, comme les soupers avec ses proches et les parties de pêche. Sa routine beauté aussi est sans prétention. « J’étais complètement perdue face à tous les produits vendus en pharmacie. Je les trouvais trop compliqués. Voilà pourquoi j’ai voulu créer des cosmétiques simples, efficaces et abordables », dit-elle.

Il faut dire qu’Andréanne a la fibre entrepreneuriale. En 2015, elle fondait Womance, une boutique de mode en ligne. L’idée lui était venue après avoir gagné Occupation double en Californie, alors que ses abonnées sur Instagram voulaient copier ses tenues. Tant qu’à promouvoir des vêtements, aussi bien les vendre elle-même ! Forte de son succès sur le web, elle a ensuite ouvert deux boutiques Womance à Québec.

Cette première entreprise lui a permis de financer son deuxième projet : la marque Sans-Façon Cosmétiques, qui a vu le jour l’automne dernier après une longue gestation. Au départ, Andréanne ne s’attendait pas à ce que cette nouvelle aventure soit si ardue. « L’industrie cosmétique est beaucoup plus réglementée que celle de la mode. Il a fallu plus d’une année pour passer tous les tests d’hygiène et de sécurité ! C’est aussi un milieu très fermé. Aucun laboratoire au Québec ne voulait travailler avec des nouveaux venus dans le domaine, alors on a dû trouver des partenaires ailleurs au Canada », explique-t-elle sans donner plus de précisions.

Depuis le lancement de la marque, l’enthousiasme des consommatrices est au rendez-vous, ce qui n’empêche pas la femme d’affaires de Québec de garder la tête froide. « Il faut attendre au moins six mois avant d’évaluer les retombées. »

Jamais à court d’idées, elle continue d’enrichir la gamme de Sans-Façon Cosmétiques : de nouveaux soins pour la peau seront dévoilés au printemps. Et elle souhaiterait vendre ses produits en pharmacie partout au Québec cette année.

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !