Beauté

C'est la faute à Chanel!

C’est grâce à la marque de Mademoiselle Coco que l’on parle maintenant de vernis-cultes. Chronologie d’un mythe.

Depuis le lancement de la nuance Vamp, un rouge noirci qui fait fureur encore aujourd’hui, Chanel fait figure de « trend-setteuse » en matière de couleurs de vernis. C’est d’ailleurs grâce à la marque de Mademoiselle Coco que l’on parle maintenant de vernis-cultes. Chronologie d’un mythe.

1994: Vamp (aujourd’hui Rouge noir) a été créé pour imiter la couleur du sang séché. On l’a vu sur Uma Thurman dans Pulp Fiction et, depuis, on se l’arrache. Psitt ! On dit que Chanel aurait amassé un million de dollars avec les seules ventes de cette nuance l’année du lancement.

2006: Black Satin, l’une des couleurs fétiches de Madonna, un noir opaque et brillant, a jeté les bases de la tendance gothique glam, toujours en vogue.

2010: Particulière a hissé le gris taupe au zénith des teintes tendance. Plusieurs marques l’ont copié, mais il n’a jamais été égalé. Du taupe, on est ensuite passé au violet perlé avec Paradoxal, qui a séduit les stars Victoria Beckham et Rachel Bilson.

2011: La chanteuse Beyoncé porte Nouvelle Vague (un turquoise clair – produit en série limitée) dans son clip Why Don’t You Love Me et, bien vite, les manucures azurées se multiplient. Cette couleur a catapulté les vernis non traditionnels (bleus, verts) au rang des meilleurs vendeurs dans plusieurs marques. Péridot (un doré aux reflets verts) n’était pas encore lancé que toute la planète beauté en parlait. Aux comptoirs Chanel, il y a une liste d’attente constante pour les nouveaux vernis. Ils sont en rupture de stock si rapidement que les filles les commandent avant même de les avoir vus.

Été 2012: June, un corail très pâle, est en voie de devenir le must de la saison (27 $).