Soins du visage et du corps

Comment avoir une belle peau cet automne ?

Aux changements de saison, il n’est pas rare que l’épiderme crie au secours. C’est encore pire si on a une peau sensible. Conseils pour remédier aux petits bobos cutanés que ramène l’automne.

La peau sensible, beaucoup s’en plaignent… Entre 40 % et 70 % de la population nord–américaine en souffrirait. Selon les spécialistes, une peau sensible est une peau ultra-réactive. « On pense surtout aux personnes au teint clair et à la peau fine et transparente, donc plus fragile et moins pourvue en moyens de défense », explique la dermatologue Marie-Christine Roy. « Elles rougissent facilement, que ce soit causé par l’exposition au soleil, une irritation ou l’activité de leurs -vaisseaux sanguins », note Jacques Charbonneau, dermatologue à l’Institut du laser cutané de l’Outaouais.

La moindre variation affecte les épidermes sensibles : le froid, la chaleur, le soleil, le stress, le manque de sommeil, l’effort physique, les nettoyages du visage trop énergiques… Aussitôt, c’est le branle-bas de combat : sécheresse, tiraillements, démangeaisons, rougeurs. À cet égard, l’automne est une période critique. « C’est le moment de l’année où les plus gros problèmes de peau se pointent », soutient Jennifer Brodeur, esthéticienne et propriétaire de la clinique Bella, à Montréal.

« Quand on abuse du soleil en été, la couche cornée s’épaissit. C’est un mécanisme de défense de l’épiderme pour se protéger des rayons UV », poursuit-elle. Cet épaississement du grain de peau empêche le sébum de s’éliminer normalement. L’automne venu, on s’expose moins au soleil, l’excès de sébum est libéré et il y a un effet rebond.

En outre, l’humidité ambiante est plus élevée de juin à août. « La peau en bénéficie. Mais à la minute où on fait fonctionner le chauffage dans nos maisons et que l’humidex chute dehors, la peau devient irritable », signale le Dr Charbonneau. Voici les principaux problèmes affectant les peaux sensibles et les façons d’y remédier.

 

Note de l’équipe

Vous avez apprécié la lecture de ce reportage ? C’est ce que nous souhaitons. L’équipe de Châtelaine travaille sans relâche pour créer des articles fouillés et pertinents pour vous informer et vous divertir.

Mais l’information n’est pas gratuite.

Nous vous encourageons à vous abonner à Châtelaine, si vous pouvez vous l’offrir. Une promotion fort alléchante est en cours en ce moment: 6 numéros pour 6 $. Votre abonnement nous permettra de continuer à vous proposer du contenu de qualité. Un grand merci !