Santé

Soigner la couperose

« J'ai une peau sensible et un problème de couperose qui, après avoir été traité au laser, est réapparu. Que me conseillez-vous ? »


 

Le laser est très efficace pour éliminer ou réduire la couperose, affection caractérisée par des capillaires dilatés à la surface de la peau. Comme pour tout traitement, certaines personnes, malheureusement, y répondent moins bien que d’autres. Peut-être n’avez-vous pas reçu le nombre requis de traitements. En général, il en faut de quatre à six, à intervalles de quatre à six semaines, selon la gravité du problème. Notez que plusieurs types de lasers peuvent être utilisés contre la couperose : une personne qui ne réagit pas à l’un peut répondre à l’autre.

Le nombre de traitements à faire dépend aussi de la cause de votre couperose. Si elle résulte d’un excès de soleil ou d’un traumatisme, le laser devrait régler le problème et vous n’aurez pas à multiplier le nombre de séances. Si elle est liée au vieillissement (aux effets du soleil surtout), les résultats des traitements sont durables, en principe, si vous vous protégez du soleil par la suite. Cependant, si votre couperose est associée à la rosacée, une maladie de peau chronique que l’on ne peut guérir actuellement (on peut toutefois la contrôler), une série de traitements au laser sera nécessaire, de même qu’une séance d’entretien une fois l’an.

Traitements puissants et crèmes
Lorsque nous faisons des traitements au laser, nous essayons de minimiser les effets indésirables, en particulier la rougeur au visage qui peut subsister de quelques heures à quelques jours. Toutefois, si la patiente accepte une convalescence prolongée (une dizaine de jours en moyenne), il est possible d’effectuer des traitements au laser plus puissants, qui provoqueront une coloration violacée intense, mais qui donneront aussi de meilleurs résultats.

Quelques crèmes contre les rougeurs et la couperose, en vente libre, pourraient vous aider, bien qu’aucune n’accomplisse de miracle : il s’agit de Rosacure (Canderm) et de Rosaliac (La Roche-Posay). Le médecin pourrait aussi vous prescrire des antibiotiques à faible dose (en particulier du métronidazole, contre la rosacée). Si vos rougeurs sont prononcées, il pourrait opter pour des médicaments, à prendre par voie orale, habituellement prescrits pour traiter l’hypertension (tels que le Dixarit ou des bêtabloquants). Ils contrôlent l’hyperdilatation des vaisseaux sanguins.

Nombre de femmes ont recours à des produits de maquillage spéciaux pour camoufler leurs rougeurs. L’effet est très réussi à condition de savoir les appliquer correctement.

Vous trouverez d’autres renseignements utiles sur le site bilingue rosaceainfo.com.

Andrée Mathieu Serra est dermatologue à la Clinique Dermatolaser, à Montréal.