Beauté

Entrepreneure beauté d’ici: Karine Joncas

Créatives et inspirantes, les entrepreures beauté d’ici roulent leur bosse dans l’industrie des petits pots et de l’esthétique depuis plusieurs années. Rencontre avec Karine Joncas, 41 ans, cofondatrice de Karine Joncas Médi-Cosmétiques.

Photo: Marjorie Guindon

En 2001, Karine Joncas, alors formatrice dans l’industrie de la beauté, a une révélation. Lors d’un voyage en Europe avec son conjoint, elle découvre les timbres transcutanés (patchs pour la peau), une technologie issue du monde médical qui permet aux ingrédients de pénétrer en profondeur dans l’épiderme. Son idée de génie : elle mettra les fameux patchs au service de la cosméto.

Il faut dire que Karine a toujours été fascinée par ce domaine. Toute petite, elle aidait sa mère à concocter des traitements capillaires maison. « À 16 ans, je me suis improvisée conseillère beauté. J’allais voir mes clientes chez elles tant j’étais passionnée par les soins anti-âge et les bienfaits des vitamines A, C et E pour la peau », relate-t-elle, amusée.

À LIRE: Entrepreneure beauté d’ici: Jennifer Brodeur

De retour au Québec, le couple met donc en branle son projet et s’entoure d’une équipe de chimistes spécialisés en formulation de produits de beauté. « On a commencé avec les patchs pour le contour des yeux, qui encore aujourd’hui figurent parmi nos meilleurs vendeurs. Le succès a été rapide ; notre philosophie semble avoir séduit. Ce qu’on offre, c’est une expérience “médi-spa” à domicile avec des produits à base d’ingrédients éprouvés en clinique. »

Les Patchs correction dermo-lift yeux et la Crème de jeunesse originelle | Photo: Marjorie Guindon

Karine Joncas se définit comme une autodidacte qui travaille à l’instinct. Elle souligne toutefois avoir beaucoup appris de son directeur scientifique au fil des années. « Il m’a tout enseigné : la recherche et le développement, les formules, les ingrédients, les périodes d’essai… Je suis d’ailleurs le premier cobaye des nouveaux produits. » La marque doit une partie de sa popularité à son accessibilité. Elle fait la promotion d’un rituel beauté simple et efficace en trois étapes : le démaquillage, suivi de l’application d’un sérum correcteur et d’un soin quotidien de jour ou de nuit. « Notre force est d’avoir mis au point une dizaine de concentrés multifonctions qui peuvent remédier à différents problèmes cutanés : rides, cernes, sécheresse, taches pigmentaires, rosacée… Ils peuvent être combinés et superposés à l’infini. C’est cette prescription beauté personnalisée qui nous distingue des concurrents. »

À LIRE: Entrepreneure beauté d’ici: Mélissa Harvey

Quoi de neuf pour 2016 ? « Notre chiffre d’affaires a plus que doublé au cours des deux dernières années. Il faut donc déménager parce que nous avons besoin de plus d’espace. C’est tout un défi pour une PME comme la nôtre ! Nous voulons aussi lancer une trentaine de nouveaux produits et augmenter nos ventes au Canada et aux États-Unis. De super projets ! »

http://karinejoncas.com/