Beauté

La nature en pot

En quête d’ingrédients performants, les bonzes de la cosméto font un retour à la terre. Gros plan sur neuf extraits rares qui bonifient naturellement notre rituel beauté.

La quercétine, la force du chêne


 

La quercétine, la force du chêne

Sa vraie nature : ce pigment est naturellement présent dans de nombreux végétaux (chou, thé, feuille de l’arganier, etc.) et en particulier dans le chêne, dont le nom latin est quercus. Malgré l’absence de preuves cliniques, l’American Cancer Society (ACS) estime que les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de la quercétine (ou quercétol) en font un bouclier prometteur pour la prévention du cancer.

Ce qu’on devrait savoir : elle accroît la vitalité cellulaire et protège le collagène et l’élastine des radicaux libres qui les altèrent.

Pourquoi l’explorer : pour prévenir et réparer les dommages causés par le vieillissement. On explique sa douceur par ses propriétés hypoallergéniques.

Lotion fluide matifiante anti-âge peau mixte et grasse Quercétine & Chêne de Korres (59 $ les 50 ml)

Le resvératrol, le protecteur de la vigne


 

Le resvératrol, le protecteur de la vigne

Sa vraie nature : moins le temps est clément, plus la vigne produit ce composé qui l’aide à se défendre des agressions. Le resvératrol a été découvert par un chercheur japonais en 1940, mais ce n’est que dans les années 1990 qu’on s’est aperçu de ses bienfaits sur la peau.

Ce qu’on devrait savoir : reconnu comme l’un des plus puissants antioxydants par la faculté de médecine de Harvard, il active la production de collagène et prolonge la vie des cellules de 160 %.

Pourquoi l’explorer : pour ses propriétés antirides et pro-fermeté scientifiquement démontrées.

Crème Premier Cru yeux de Caudalie (95 $ les 15 ml)

L’Extrema, le survivant des volcans


 

L’Extrema, le survivant des volcans

Sa vraie nature : cet ingrédient actif naît au fond des volcans sous-marins en activité, où il survit dans un environnement saturé de soufre toxique, sans lumière ni oxygène.

Ce qu’on devrait savoir : ses puissantes enzymes détoxifiantes combattent les radicaux libres. Étant donné que l’extrema est sensible à la chaleur et à la lumière, ses propriétés fluctuent en fonction de la force des UV. (Donc, plus les rayons du soleil sont forts, plus il s’active.)

Pourquoi l’explorer : pour se prémunir contre les rides, les taches brunes et le relâchement cutané tout en gardant le teint clair et lisse.

Élixir Crema Nera Extrema de Giorgio Armani (165 $ les 30 ml)

Le cumin noir, l’huile des empereurs


Le cumin noir, l’huile des empereurs

Sa vraie nature : issue de la plante aromatique Nigella sativa, l’huile de cumin noir est extraite des « graines bénies » de ses fleurs bleues. Utilisée dans les pays du Moyen-Orient depuis 5 000 ans, elle guérit tout sauf la mort, selon le Coran. Une fiole de cette huile aurait été trouvée dans le tombeau du pharaon Toutankhamon. La médecine ayurvédique de l’Inde l’emploie sous le nom d’huile de Kalinji. Au Japon, elle a longtemps été réservée au shusu (satin) des kimonos de l’empereur.

Ce qu’on devrait savoir : selon les Anciens, elle soulageait les épidermes sensibles et irrités, traitait les pellicules et les champignons dermiques et stoppait la chute des cheveux chez les hommes. À l’heure actuelle, des chercheurs pensent qu’un de ses composés (la thymoquinone) pourrait freiner la croissance des cellules cancéreuses. L’huile de nigelle contient également de la nigellone, un puissant antioxydant.

Pourquoi l’explorer : en raison de ses vertus apaisantes sur les cuirs chevelus sensibles et des pouvoirs hydratants de ses bons gras.

Pour cheveux rebelles Shusu Sleek de Shu Uemura Art Of Style (45 $ les 300 ml)

Le rhamnose, le sucre jeunesse du Brésil


 

Le rhamnose, le sucre jeunesse du Brésil

Sa vraie nature : ce sucre est extrait de l’Uncaria, une plante brésilienne. En pharmacologie, le rhamnose est connu pour ses propriétés apaisantes et anti-inflammatoires.

Ce qu’on devrait savoir : il pénètre jusqu’au derme papillaire. Situé sous l’épiderme, ce « compartiment » diffuse les molécules jeunesse dans toute la peau. En revitalisant ses cellules, le rhamnose régénère la peau.

Pourquoi l’explorer : pour son effet liftant et repulpeur puissant et intégral. Celui-ci est en effet ciblé au lieu de s’exercer au hasard (chacune des cellules du derme « reconnaît » le rhamnose).

Soin LiftActiv Derm Source Nuit de Vichy (46 $ les 50 ml)

La mélisse, l’herbe des abeilles


 

La mélisse, l’herbe des abeilles

Sa vraie nature : les feuilles de cette vivace de la famille des menthes exhalent un parfum citronné dont raffolent les abeilles. Dans la Grèce antique, on utilisait la mélisse pour soigner les piqûres et les blessures cutanées. Plus tard, les Arabes et les moines bénédictins ont aussi tiré parti de ses vertus apaisantes.

Ce qu’on devrait savoir : elle contient de l’eugénol, un composé antibactérien. Ses tanins soulagent les irritations en renforçant les défenses de la peau.

Pourquoi l’explorer : pour ses vertus apaisantes et régulatrices, qui aident à équilibrer le niveau de sébum des zones grasses tout en hydratant les zones sèches des peaux mixtes et sensibles.

Crème de jour à la mélisse de Dr. Hauschka (42 $ les 30 ml)

Le mannose, la manne qui désaltère


 

Le mannose, la manne qui désaltère

Sa vraie nature : son nom fait référence à la manne que Dieu, selon l’Ancien Testament, aurait déversée sur le peuple d’Israël pour le soutenir durant la traversée du désert. En botanique, le mannose désigne le sucre que l’on obtient après avoir entaillé l’écorce du frêne à fleurs (manna ash en anglais) pour en recueillir la sève bleu-vert.

Ce qu’on devrait savoir : il hydrate l’épiderme plus profondément que la vaseline (qui reste en surface). De plus, il relance les mécanismes naturels d’hydratation de la peau, contrairement à l’urée.

Pourquoi l’explorer : pour la légèreté de sa texture gel-crème, qui hydrate néanmoins en profondeur les peaux sèches.

On aime Soin AquaSource de Biotherm (45 $ les 50 ml)

L’argousier, le citron du Nord


 

L’argousier, le citron du Nord

Sa vraie nature : surnommé « le caviar de la Baltique », ce fruit provient d’un arbrisseau épineux poussant dans des régions arides, en altitude. Les médecins tibétains employaient « l’or orange » pour soigner diverses affections cutanées. Dans les années 1950, « l’ananas de Sibérie » a ensuite servi à formuler une crème protégeant les astronautes russes contre les radiations cosmiques. La boisson officielle des athlètes chinois lors des Jeux olympiques de Séoul contenait aussi des baies d’argousier.

Ce qu’on devrait savoir : les graines relancent la production de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique de la peau. L’acide malique de la pulpe – un acide de fruit – éclaircit le teint. Les baies recèlent 30 fois plus de vitamine C antioxydante que l’orange. Leur huile est riche en vitamine E hydratante.

Pourquoi l’explorer : pour son effet lifting anti-âge.

Soin redensifiant Ovale Lifting visage et cou nuit d’Yves Rocher (56$ les 50 ml)

Le Golden Champa PFA, l’or végétal de l’Himalaya


 

Le Golden Champa PFA, l’or végétal de l’Himalaya

Sa vraie nature : la fleur jaune dont il est tiré provient d’un arbre qui croît sur les contreforts de l’Himalaya. Elle est employée dans les médecines ayurvédique et bouddhique depuis 2 500 ans à titre de « fleur panacée » revitalisante.

Ce qu’on devrait savoir : après avoir été distillée à 3 000 mètres d’altitude, la fleur d’or donne un liquide qui doit être fractionné plusieurs fois pour en extraire les actifs. Pour obtenir 1 kilo de Golden Champa PFA, il faut 960 kilos de fleurs fraîches!

Pourquoi l’explorer : pour relancer l’activité cellulaire de la peau, l’apaiser et l’aider à se reconstruire après une intervention esthétique.

Essence cellulaire détoxifiante Sublimage de Chanel (460 $ les 30 ml)