Beauté

Le vert est tendance

Écologie, environnement, ingrédients bios… De plus en plus de produits cosmétiques et de fabricants misent sur les richesses de la nature. À preuve, ce petit abécédaire.

De A à F


 

Avoine
Bien avant l’invention des anti-inflammatoires pour la peau, l’avoine servait déjà à calmer les démangeaisons ou à soulager l’eczéma. De Ducray à Aveeno, plusieurs marques de soins y ont toujours recours.

Bougie
Aveda célèbre le Mois de la terre (avril) en mettant en vente une bougie à l’huile de lavande bio (12 $). Les profits seront versés à des organismes veillant à la conservation de l’eau potable ainsi qu’à l’instauration de jardins médicinaux et de cultures biologiques. Pour amasser des fonds, Aveda, dont les usines fonctionnent à l’énergie éolienne, proposera aussi en ligne des t-shirts de coton bio, créés par la fondation que gère Alison Stewart, l’épouse du chanteur Bono.

Commerce équitable
À l’heure actuelle, l’huile d’argan, le cacao et le beurre de karité sont les trois ingrédients principaux issus du commerce équitable, c’est-à-dire d’entreprises ou de coopératives agricoles refusant d’exploiter les travailleurs. La boutique Planète Monde offre plusieurs produits artisanaux correspondant à ces critères. Beurre de karité au bois de rose d’Arc en sels, Gommage au sucre de canne et au cacao de Saphira et savons Zatoun à l’huile d’olive (7 $ ch.). Planète Monde : 65, av. Fairmount Ouest, à Montréal. 514 504-9585

Décibels
Dans un environnement bruyant, il ne faut pas hésiter à porter des bouchons d’oreilles. C’est que notre sens de l’ouïe est très sensible : nous pouvons capter même un léger bruissement de feuilles. L’intensité des sons se mesure en décibels. Un murmure en produit 15, une conversation normale, 60, un ronflement, 85. Une tondeuse en produit 90, un klaxon, 110, et un concert rock, 120. Or, les bruits trop intenses, à partir de 85 décibels, peuvent détruire les petits cils vibratoires tapissant notre oreille interne, qui transmettent les sons. Et lorsqu’ils meurent, ils ne sont pas remplacés… Pour en savoir plus, aller aux lettres P et T.

Druide
Produits certifiés biologiques, encres végétales biodégradables au lieu d’étiquettes superflues – ici, Bain moussant aux mandarines (13,50 $) –, cantine proposant des plats bios et bacs de recyclage omniprésents : depuis 1979, la marque Druide n’a fait aucun compromis.

Étiquettes
Dans le monde, différents labels sont apposés sur les cosmétiques biologiques. Au Québec, on surveille les étiquettes portant celui d’Ecocert (reconnu à l’échelle internationale), qui garantit que les cosmétiques satisfont à une foule d’exigences : procédés de production, emballages (non polluants), transport, etc. Le label Québec Vrai, lui, atteste que les produits sont bios.

Facteur E
Après le FPS (facteur de protection solaire), les produits de l’avenir pourraient afficher un EPF, un Environmental Protection Factor. Cette mesure scientifique quantifie le coefficient écolo d’un cosmétique. L’équivalent, en quelque sorte, de l’empreinte écologique d’une entreprise, qui mesure la « pression » que cette dernière exerce sur la nature. Signe des temps, le premier salon Cosmethica, traitant d’éthique et de cosmétique et réunissant 400 professionnels, s’est déroulé à Grasse, en France, en janvier dernier.

De G à L

Globe
Après Star Trek, place aux « scent treks » ! Au cours de ces expéditions dignes d’Indiana Jones, des experts parcourent le globe en quête de végétaux inconnus.

Juchés sur un dirigeable posé au faîte des arbres, des chercheurs ont ainsi récolté des plantes de Madagascar (dont l’étoile de Madagascar, une orchidée au parfum unique), d’Inde ou d’Afrique du Sud, inaccessibles depuis le sol. Un autre scent trek, mené à la cime de la plus haute montagne de l’Amazonie, a permis d’en ramener les arômes ayant servi au parfum Neblina d’Yves Rocher et aux soins Aromacalm et Aromatonique de Lancôme.

Goût
Plus de 3 000 papilles gustatives nous permettent de reconnaître quatre saveurs de base : salée, sucrée, amère ou acide. De ce nombre, 75 % des papilles se trouvent sur la langue ; les 25 % qui restent sont sur le palais, le pharynx et même la partie supérieure de l’œsophage. Le nez joue aussi un rôle dans le sens du goût. Par exemple, c’est la langue qui détecte le goût du sucre, c’est toutefois le nez qui détermine avec précision s’il s’agit de chocolat ou de caramel.

Par ailleurs, les papilles gustatives sont très sensibles à l’amertume, qu’on perçoit même en quantité infime. Une bonne chose, puisque la plupart des poisons végétaux sont amers. Le sens du goût, qui procure les plaisirs de la table, peut également indiquer si un aliment est empoisonné ou avarié.

Huile d’argan
Issue de l’arganier, arbre emblématique du Maroc, la fine huile d’argan est d’abord extraite de ses amandes pressées à froid puis filtrée. Source d’acides gras hydratants, de peptides naturels, de vitamine E et de stérols antioxydants, la pulpe du fruit renferme aussi un actif tonifiant à haut pouvoir antioxydant : le delta 7. De tant de bonnes choses résulte l’Huile sèche de Louhann (79 $), un soin odorant qui satine la peau et les cheveux.

Institut
Pour initier les enfants à la flore, Klorane a fondé en France, en 1994, l’Institut Klorane, qui leur fait découvrir le monde végétal par des herbiers, des ateliers et des visites guidées au jardin botanique. L’Institut mène aussi des expéditions pour sauvegarder des espèces végétales menacées ou les réintroduire dans leur milieu naturel.

Jojoba
Malgré son appellation, l’huile de jojoba n’est pas une huile mais une cire liquide naturelle. Avant l’arrivée des Blancs, les Amérindiens l’extrayaient des fruits d’un arbrisseau sauvage du Sud-Ouest américain. L’huile de jojoba hydrate et assouplit la peau tout en étant absorbée instantanément par la couche cornée.

Karité
Cet arbre croît en Afrique de l’Ouest et dans les sols désertiques du Sahel. Tiré de sa noix, le beurre de karité est un des plus puissants hydratants vitaminés qui soient. Non décoloré et non parfumé, il constitue le noyau doux des soins Kariderm, une gamme dont le pur Beurre végétal bio (6 $) hydrate à fond les peaux sèches.

Lagune
Exemple étonnant de recyclage : les emballages des soins de la marque Couvent des Minimes sont fabriqués avec des algues nocives proliférant dans la lagune de Venise. Savon pur végétal (6 $) et sels exfoliants revigorants (33 $).

De M à R

Masque maison
Pour obtenir un masque maison coup d’éclat, on mélange 5 c. à soupe de carottes crues râpées et 2 c. à soupe de persil frais (ou de cresson) finement haché avec 1/4 de tasse de yogourt nature.


 

Nuxe
Outre des plantes rares, chaque article de la gamme de phytocosmétiques Nuxe contient en moyenne 80 % d’ingrédients d’origine naturelle et ne renferme aucun colorant. En 2009, l’entreprise lancera au Québec Bio Beauté by Nuxe, des huiles faites d’ingrédients bios à 98 %. Un incontournable de la marque, son baume pour les lèvres Rêve de miel (16 $).

Odeurs
Hormis quelques huiles essentielles bon marché (citronnelle, romarin, etc.), le « naturel » coûte cher. En conséquence, pour avoir des parfums bios, il faut accepter de payer le prix. Et réaliser, aussi, que ces fragrances sont soumises aux variations de la nature : odeurs qui fluctuent légèrement selon les récoltes, qui elles-mêmes sont plus ou moins abondantes selon les années…

Le virage est cependant bien amorcé avec le vaporisateur Pure-Fume Spirit Yatra d’Aveda (75 $), un quartet de rose, de géranium, de lavande et de santal. L’Artisan Parfumeur propose de son côté le gel douche bio Eau de Jatamansi (45 $), succédant à la fragrance bio du même nom et fleurant bon cette plante de l’Himalaya.

Packaging
Si l’industrie cosmétique a suremballé ses produits, les choses changent peu à peu. Les savons de la Diligence n’ont aucun emballage et Jo Malone a banni le cellophane. Les produits de Fleur Bleue et d’Origins sont présentés dans des contenants faits de matériaux recyclés. Les fards de Couleur Caramel sont offerts dans des coffrets prêts à accueillir des recharges. Les flacons de certains parfums de Thierry Mugler peuvent être remplis au comptoir.

Enfin, on peut obtenir un produit MAC gratuit (rouge à lèvres, baume ou ombre à paupières) en échange de six emballages usagés de la marque. Une aubaine… depuis 1980 ! Recharges d’ombres à paupières (15 $ ch.) et correcteur de teint (40 $) de Couleur Caramel.

Québécois
« Magasin général de l’écologie », comme le qualifie sa propriétaire, Marianne Girard, la boutique Un monde à vie propose plusieurs soins québécois biodégradables et biologiques : ceux de la Savonnerie Mère et Fille (en voie de certification bio), de La Feuille Verte (notamment à base de chanvre et de romarin) ainsi que les déodorants au lichen d’Earth Science. Rustiques mais écolos à 200 %. Sels marins pour le bain Fleurs EssenceSels de l’Herbier (15 ) et savons d’argan Les roches du désert (24 $/6). 1075, montée Masson, à Mascouche. Info : 450 474-5078

Rumeur
On entend souvent parler des dangers liés aux parabènes. Rumeur ou fait établi ?

La vérité, c’est que les parabènes, des conservateurs parmi les plus employés dans l’industrie des cosmétiques, ont été abondamment étudiés par les chercheurs. C’est un fait, plusieurs y sont allergiques, mais certaines huiles essentielles sont encore plus allergéniques.

Au rayon bien garni des fausses rumeurs, rappelons également que Chanel a déjà été accusée de dévaster la forêt amazonienne pour y quérir le bois de rose nécessaire à la fabrication du No 5. Or Chanel ne « consomme » que 12 arbres par an. On est loin de la jungle entière !

De S à Z

Stella McCartney
Amoureuse des roses, la fille de Sir Paul conduit une voiture hybride et se chauffe à l’énergie solaire. Ses produits, la gamme de soins CARE notamment, affichent le même parti pris bio. Les emballages des flacons de parfum sont faits de papier non blanchi au chlore, chose rare en parfumerie de luxe. Les fragrances elles-mêmes sont souvent présentées dans des cartouches – c’est le cas du vaporisateur rechargeable Stella (90 $).

Terre
· 90 % des végétaux de la terre n’ont pas été analysés.
· 1,3 million d’hectares (l’équivalent de six terrains de football) de forêts vierges de palmiers, qui servent entre autres à la fabrication du savon, sont détruits chaque minute à Bornéo, en Asie du Sud-Est.
· 10 000 oliviers ont été plantés en Grèce par le groupe Pierre Fabre pour reboiser les forêts incendiées à l’été 2007.
· 30 roses bios sont nécessaires pour l’obtention de 30 ml de Crème à la rose du Dr. Hauschka.

USDA
Doublement certifiés Ecocert et USDA (United States Department of Agriculture), les produits de la gamme Organics d’Origins contiennent au moins 95 % d’ingrédients bios (eau et sel exclus). Huile traitante pour les cheveux (28 $).


 

Végétaux
Les végétaux utilisés dans les cosmétiques sont-ils « propres » (avec ou sans pesticides) ? Quelle est la méthode d’extraction employée – à l’eau ou à l’acide ? avec ou sans chaleur ? Beaucoup de questions, peu de réponses. Mais certaines marques sont fiables. Chez Clarins, par exemple, où on fait appel à plus de 150 espèces végétales, on avoue que six huiles sont exclusivement composées de plantes, de la base aux ingrédients actifs. Cela donne des classiques comme l’Huile Lotus (55 $), un soin de nuit pour peau mixte qui régule les sécrétions sébacées du visage.

WWF
Comme Greenpeace, le Fonds mondial pour la nature – World Wild Fund for Nature (WWF) – veille au développement durable. En se fondant sur diverses données, il conclut que les industries du luxe méritent tout au plus une cote C+. Dans ce secteur, L’Oréal et Hermès seraient les plus performantes en la matière.

Xylane
Dérivé du bois de hêtre, le Pro-Xylane est un ingrédient biodégradable et non écotoxique incorporé à plusieurs soins anti-âge (Neovadiol de Vichy, Absolue Premium de Lancôme, etc.) On l’obtient grâce à un nouveau procédé industriel de « chimie verte » qui recourt à l’eau plutôt qu’à un solvant polluant. De plus, il génère très peu de déchets.

Yves Rocher
L’entreprise prend l’environnement au sérieux. Le nombre de ses ingrédients bios (aloès, arnica, etc.) a bondi de 10 à 35 au cours des deux dernières années. Les recharges des soins à l’inositol végétal d’Yves Rocher ont remporté un prix environnemental car elles réduisent de 78 % les déchets de plastique. La société Yves Rocher s’est aussi engagée à planter un million d’arbres pour reboiser des forêts en Inde, au Brésil, à Madagascar et au Kenya. Soin total Éclat à l’inositol végétal (29 $).

Zorah
Certifiée Québec Vrai, la marque Zorah met en vedette l’huile d’argan bio provenant d’une coopérative gérée par des femmes. Plus qu’un soin hydratant et tonifiant, la crème Sitala (50 $) prouve ainsi que le mieux-être peut se partager.