Soins du visage et du corps

Lutter contre les boutons avec du dentifrice

« Quand un bouton apparaît sur mon visage, j’utilise du dentifrice pour en stopper l’avancée. Est-ce un moyen éprouvé? Sinon, en existe-t-il de meilleurs? »

« Quand un bouton apparaît sur mon visage, j’utilise du dentifrice pour en stopper l’avancée. Est-ce un moyen éprouvé? Sinon, en existe-t-il de meilleurs? »

Selon le Dr Wayne Carey, dermatologue à l’Hôpital Royal Victoria de Montréal, le dentifrice, bien que rudimentaire, n’est pas une si mauvaise solution. Pourquoi? Parce qu’à la base, la pâte dentifrice est faite d’ingrédients antiseptiques dont la mission est de freiner la multiplication des bactéries qui élisent domicile dans notre bouche. Si bien qu’utilisé en solution topique sur notre peau, le dentifrice contribue aussi à freiner l’avancée des comédons. Plus précisément, sa formulation les assèche et les recouvre d’un film traitant antibactérien. Mais ne vous attendez pas à ce que cette solution fonctionne à vitesse grand V. Pour une action ciblée accélérée et plus efficace, le Dr Carey recommande l’utilisation de traitements antibiotiques conçus spécialement pour combattre l’acné. Les plus efficaces sont à base de peroxyde de benzoyle ou d’acide salicylique. Quelques bonnes références : Benzagel, Pure Zone Spot Check de L’Oréal Paris, Boo Boo Zap de BeneFit et Advantage de Clean & Clear.

Pour prévenir l’apparition future de comédons, le dermatologue rappelle les bons gestes à faire : ne jamais aller se coucher sans s’être démaquillée, utiliser des nettoyants non irritants (qui ne fragiliseront pas l’épiderme) et des hydratants non gras (qui ne bloqueront pas les pores cutanés), et se maquiller avec des produits sans huile et certifiés non comédogènes. Il soutient aussi que les contraceptifs oraux, en stabilisant les hormones, diminuent les poussées acnéiques. Et si, malgré toutes ces précautions, un intrus surgit sur votre nez, votre front ou votre menton, ne vous avisez pas de le manipuler. Touchez-y le moins possible, pour ne pas risquer de le percer, de contaminer d’autres zones cutanées et de laisser des cicatrices sur votre visage. En cas d’inconfort et de douleur, diminuez l’inflammation en recouvrant le comédon d’une compresse d’eau chaude. Appliquez tout traitement antibiotique ciblé sur une peau nette et asséchée.