Soins du visage et du corps

Produits de beauté faits maison

Recettes et bonnes adresses pour concocter soi-même ses produits de beauté.

Photo : Shutterstock

Photo : Shutterstock

Soins du visage

Pour mieux connaître ce qui se cache dans ses cosmétiques et adapter ses soins aux besoins de la peau, rien de tel que de mettre la main à la pâte.

À cet effet, de nombreux ateliers proposent de créer des soins à base d’ingrédients naturels, exempts d’agents de conservation chimiques. Mélina Ducharme, conseillère chez Herbarôme-La Bottine aux Herbes, a accepté de partager sa recette avec nous.

Crème de base pour le visage

Ingrédients du mélange huileux :

  • 2,5 g de beurre de mangue
  • 2 g d’huile de calendula ou d’amande
  • 3 g d’huile de jojoba
  • 1,5 g de cire émulsifiante
  • 0,06 g de vitamine E
  • 0,6 ml d’huiles essentielles, au choix, diluées dans 1 ml d’huile végétale
  • Contenant de 30 ml.

Ingrédients du mélange aqueux :

  • 7,5 g de gel d’aloès
  • 5 g d’infusion de mélisse
  • 7 g d’hydrolat de bois de santal
  • 1,5 g de glycérine
  • 0,15 g d’acide citrique (vendue en poudre)
  • 0,09 g de sorbate de potassium
  • Contenant de 30 ml.

Méthodologie :

  • Peser chaque ingrédient.- Faire infuser la mélisse dans l’eau, puis laisser tiédir.
  • Mélanger séparément les ingrédients des mélanges aqueux et huileux.
  • Incorporer graduellement le mélange huileux au mélange aqueux à l’aide d’un moulinet électrique ou d’un fouet.
  • Conserver la crème dans un contenant préalablement stérilisé.

Louise Bouchard, herboriste et fondatrice de l’Académie Herboliste, suggère à celles qui ont une peau grasse d’ajouter des huiles essentielles d’agrumes ou de romarin à cette crème neutre. Les peaux matures et sèches ont avantage à enrichir leur hydratant de miel, d’huiles de rose musquée et d’argan. « Attention, prévient notre experte, certaines huiles essentielles peuvent causer des irritations de la peau ou des réactions allergiques, comme les huiles de cannelle, de thym, de gingembre et de girofle. » Elle suggère d’effectuer un test préalable en appliquant l’huile essentielle dans le creux du coude pour observer l’apparition de réactions.

Bonnes adresses pour suivre une formation ou s’approvisionner en ingrédients

Parfum

L’élaboration d’une fragrance commerciale peut exiger plusieurs mois de recherche et un vaste savoir aromatique. Pourtant, il n’est pas nécessaire d’être un grand « nez » pour fabriquer son propre parfum. Quelques ingrédients naturels, un bon sens de l’odorat et un cours d’initiation à l’art de la parfumerie suffisent.

À Montréal, Essence Workshop propose un atelier pour créer sa fragrance personnelle. Sa fondatrice, Ruby Brown, a voyagé aux quatre coins de la planète pour récolter les précieuses essences qui constituent son orgue à parfums. Durant un atelier de deux heures, on exalte son sens olfactif en flairant les substances odorantes, guidée par une chimiste, qui nous aide à les harmoniser. Notre sélection est ensuite incorporée à de l’éthanol et de l’eau, dans un flacon que l’on peut rapporter chez soi. De plus, la recette de notre composition aromatique est archivée afin d’être recréée, une fois notre mignonnette à sec.

Pour un parfum à base d’huile, Émilie Boisson, copropriétaire de la boutique L’essentiel et les petits riens et formatrice aux ateliers de parfumerie offerts par Savon Populaire, suggère l’utilisation d’huiles de jojoba ou de noix de coco fractionnées. Comme ces huiles végétales ne rancissent pas et que leur odeur neutre n’altère pas celle des essences qui composent le mélange, elles constituent une excellente base.

Il faut ensuite choisir les matières naturelles de la composition aromatique : les huiles essentielles (obtenues par distillation), les absolues (plus concentrées et extraites à l’aide d’un solvant) et les essences aromatiques (obtenues par pressage des pelures de fruits, notamment d’agrumes).

Pour ce faire, on enduit d’abord des cotons-tiges ou des papiers buvards de chacune des essences. Lors de la première création, mieux vaut se limiter à quelques essences afin d’en maîtriser le dosage. Les conseillères des boutiques de produits naturels pourront nous orienter judicieusement à ce sujet. Le but : créer un mariage équilibré. On peut jouer avec les concentrations et les types d’essences afin d’obtenir des effets différents. Certaines huiles essentielles, telles que le patchouli et le vétiver, ont une odeur plus persistante que d’autres.
« Même si on n’aime pas a priori une odeur, il faut oser l’essayer dans un mélange. En synergie avec d’autres essences, elle peut devenir fort intéressante », précise Émilie Boisson. Elle prévient aussi que certaines huiles essentielles, comme celle d’agrumes, peuvent être photosensibilisantes.

Une fois la sélection arrêtée, on verse les gouttes d’essences dans un petit flacon, que l’on remplit d’huile neutre. Un flacon à bille facilitera l’application du parfum, qui se conservera près d’un an.

Parfum à base d’huile

  • 23 gouttes d’essence de bergamote
  • 12 gouttes d’essence aromatique d’ananas
  • 18 gouttes d’essence de pamplemousse rose
  • 53 gouttes d’absolu de rose 10 %
  • 18 gouttes d’huile essentielle de patchouli
  • 18 gouttes d’huile essentielle de baumier du Pérou
  • huile de jojoba bio
  • flacon de 15 ml

Bonnes adresses pour suivre un atelier en parfumerie

Savon

Il est facile et amusant de fabriquer ses propres savons à la maison. Pour ce faire, on coupe d’abord en morceaux une plaque de glycérine transparente ou blanche (vendue dans les boutiques spécialisées). Dans un grand bol, on fait fondre le tout au bain-marie ou au micro-ondes en évitant d’atteindre le point d’ébullition. La fonte au micro-ondes sera plus rapide, mais la température au bain-marie sera plus constante. On incorpore ensuite les colorants (vendus sous forme de poudre), et à la toute fin, les huiles essentielles de son choix. Pour terminer, on verse le mélange dans des moules à savon. Astuce : on verse une petite partie du mélange dans des bacs à glaçons de formes fantaisistes afin d’obtenir des savonnettes qui serviront d’insertions décoratives dans d’autres savons.

Il est aussi possible de fabriquer un savon artisanal à froid, mais comme le processus est plus complexe et que la soude utilisée pour la fabrication peut occasionner des brûlures, il est conseillé de participer d’abord à un atelier afin de bien maîtriser les étapes de fabrication. Savon Populaire offre des leçons de fabrication ainsi que des ensembles prédosés pour répéter l’expérience à la maison. Le procédé? On amalgame soude caustique, huiles neutres, colorants et huiles essentielles à des ingrédients hydratants, tels que les beurres de coco ou de karité.

Bonnes adresses pour suivre un atelier de fabrication de savon artisanal