Mode

Marie Saint Pierre pour Reitmans : bilan et scoops

Vous regrettez de ne pas avoir acheté votre robe Marie Saint Pierre chez Reitmans? Lisez ceci...

On fait le pied de grue pendant deux heures à Anjou C'est la folie chez Reitmans

Jeudi 10 novembre 2011. Journée de la mise en vente des fameuses robes signées Marie Saint Pierre, pour Reitmans. Vous savez, cette collection capsule de 10 robes des fêtes conçues par la créatrice montréalaise avec ses touches signatures – asymétrie, jeux de volumes, mix de matières, etc. – offertes à prix d’amie? Honnêtement, l’engouement des médias pour ce partenariat entre les deux maisons de mode québécoises a été tel, qu’il aurait fallu vivre sur Pluton pour ne pas être au courant!

Si bien que, dès 7 h du matin, jeudi dernier, des fanas de design courageuses et…disponibles (jusqu’à 200 personnes dans certains cas), faisaient déjà la queue devant les portes barricadées de quelques-unes des 33 boutiques Reitmans pour mettre la main sur une ou des robes de la grande Marie.

Et elles ont eu raison! C’est que ces robes exclusives – en quantité limitée – se vendaient entre 85 $ et 95 $. Ce n’est pas rien! On parle ici de s’approprier une parcelle de l’univers de cette icône du style pour 10 fois moins cher que si on achetait l’une de ses créations originales.


LA FOLIE MSP
Bref, une fois les portes des magasins ouvertes, on a joué du coude pour s’assurer de sortir de là avec l’objet de convoitise. En moins de quelques heures, les boutiques québécoises ont été DÉ-VA-LI-SÉES de leur inventaire. Ce raz-de-marée s’est ressenti de Montréal à Chicoutimi! À Laval, par exemple, il ne restait rien à midi. À 14 h, plus moyen de commander les modèles les plus populaires sur reitmans.com…Selon Nathalie Lesage, responsable des relations publiques du détaillant, les prévisions de ventes les plus optimistes étaient de vendre la collection en une semaine…

Nos cousines à l’Ouest ont aussi fait le pied de grue à Toronto. Mais comme on s’y attendait, l’effet MSP a été moins ressenti comme une tornade dans le reste de l’Ontario.  Par curiosité, j’ai fouillé les marchés alternatifs, comme ebay ou lespacs…Pas l’ombre d’une manche ou d’un ourlet de robe. Il semble que les filles qui ont mis le grappin dessus les gardent jalousement.      

Ce succès démontre deux choses : 1 – Que la designer Marie Saint Pierre jouit d’une cote d’amour toute particulière au Québec. 2 – Que Reitmans a eu du génie en lui demandant de démocratiser son style intemporel pour les femmes du Québec qui ne pourraient, autrement, avoir accès à ses designs. Il aura fallu neuf mois pour accoucher de cette collection et on sent de part et d’autre que chacun est heureux du résultat. Nous, les consommatrices, on jubile!

À Châtelaine, on est plusieurs à s’être procuré une robe. Même les collègues qui s’avouent plus « pantalon décontracté » que robe en ont voulu une…voire deux! À croire qu’il y aura un uniforme signé Marie Saint Pierre dans nos bureaux cette année. Au-delà du vêtement lui-même, il y a une fierté intangible à porter ces robes griffées et pas chères, conçues et fabriquées au Québec. Moi qui ai, depuis toujours, le travail de nos créateurs à cœur, je suis extrêmement touchée que les filles de partout dans la province, de tous horizons, aient aussi bien répondu à l’appel. Ça prouve que le design québécois à des échos au-delà de la grande ville.

MAINTENANT, LE SCOOP!
Roulement de tambour…Celles qui sont déçues d’avoir manqué leur coup auront une chance de se reprendre. Oui, oui, le Québec aura, en quelque sorte, son BONUS : une quantité indéterminée de robes Marie Saint Pierre sera rapatriée des boutiques Reitmans de l’Ontario d’ici jeudi ou vendredi de cette semaine. Voici les boutiques qui recevront des robes :

  •     Galeries d’Anjou
  •     Place Ville-Marie
  •     Promenades St-Bruno
  •     Carrefour Laval
  •     Place Laurier (Québec)
  •     Boutique en ligne : reitmans.com

Sinon, il faudra attendre au printemps. Deuxième roulement de tambour… Dès le mois d’avril, on pourra mettre la main sur la deuxième et dernière collection de Marie Saint Pierre pour Reitmans. Les filles, vous saurez quoi faire. On vous informera de la date officielle en temps et lieu. J’ai déjà hâte, et vous?