C'est dans le Web

Des journalistes sans titre professionnel

Une présentatrices de nouvelles qui fait un doigt d'honneur et un autre qui se fera taper sur les doigts.

Adolescente, je rêvais de devenir lectrice de nouvelles, mais il aurait fallu contrôler à la fois mes crises de fous rires, mes bâillements en série et ma trop grande émotivité. J’essuierais des larmes dès qu’une baleine s’échoue quelque part, je rougirais de colère devant toutes les injustices et je poserais des questions existentielles à la miss météo. 

Mais jamais il ne me viendrait à l’idée de faire un doigt d’honneur en direct en prononçant le nom de Barak Obama. 

Voici un autre journaliste qui a dû se faire taper sur les doigts. (J’avoue que cette vidéo est difficile à croire.)

Ceci dit, pendant les annonces, tout est permis. On peut difficilement imaginer Céline Galipeau et Simon Durivage faire une petite chorégraphie comme ces deux journalistes de la chaîne WGNtv.com de Chicago.

Ce serait un pas de plus vers l’information spectacle.