C'est dans le Web

Je suis venue, j'ai vu, j'ai vaincu

Je suis née le même jour que Jules César, c’est tout dire. J’ai certes l’âme conquérante et l’esprit de fête, mais je suis une femme, là est toute la différence.

Je suis née le même jour que Jules César, c’est tout dire. J’ai certes l’âme conquérante et l’esprit de fête, mais je suis une femme : là est toute la différence.

Au printemps dernier, par une crise aiguë de mi-carrière, de mi-trentaine ou de quarantaine prématurée, j’ai quitté ma « job » plutôt confortable, pour retrouver les défis de la pige.
À la suite de cette décision, ma psychologue m’a dit qu’il sera peut-être bénéfique de transférer mes ambitions de conquêtes d’hommes inaccessibles sur mon boulot. Depuis cette séance mémorable, je ne peux plus croiser un «sexy Waterloo» sans voir la facture de thérapie. Béhaviorisme efficace!

Il est vrai que comme Alice au Pays des merveilles, je refuse la notion d’impossible et que, comme César, je ne bats pas en retraite facilement. Mon paradoxe n’est pas d’aimer le défi, mais plutôt d’aimer des hommes qui l’aiment encore plus que moi.

Un jour, une amie me demandait :

– Est-ce que tu penses que tu arriverais à  t’intéresser à un gars normal?
– Attends, ça dépend de ta définition de « normal »!
Est-ce que ça élimine les alpinistes, les artistes, les agents secrets et les geeks un peu « flyés »? Tous ces mecs qu’on a du mal à suivre? C’est déjà dur d’en trouver un qui arrive à me suivre!

Dites-moi votre chum, il est normal? Il me semble que ce sont souvent les petites anomalies qui nous séduisent. Suis-je la seule qui craque pour les baveux intrépides? Cet épanchement doit remonter à ma tendre enfance : mes premiers amours étaient Han Solo, Indiana Jones et James Bond.

Tenez, en parlant de Harrison Ford, il est né le lendemain de mon anniversaire, ce qui serait peut-être le même jour que César (il y a une incertitude entourant la date de naissance du petit Jules).

À 68 ans, Harry continue d’être un héros à ses heures.  Le voici qui se fait épiler la poitrine pour une bonne cause :

Le voici encore en « bedaine » dans une pub de bière japonaise!