C'est dans le Web

Mourir sans regret

Une infirmière en soins palliatifs a concilié les cinq regrets les plus fréquents de ses patients. Et vous? Vous comptez mourir sans regret?

shutterstock_70872907

On oublie trop souvent à quel point nous sommes mortels, brusquement ou longuement mortels. Vous n’avez certainement pas envie qu’on vous le rappelle en ce lundi matin de janvier. Pourtant, la question est simple : aurez-vous des regrets sur votre lit de mort? Ce week-end, plusieurs amis ont partagé un article d’une infirmière en soins palliatifs résumant les cinq regrets les plus fréquents de ses patients.  Une belle réflexion en ce temps de résolutions. 

 Voici les cinq regrets : 
1- J’aurais aimé avoir le courage de vivre la vie que je souhaitais et non celle que les autres attendaient de moi.
2- J’aurais aimé ne pas travailler aussi fort.
3- J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments.
4- J’aurais aimé rester en contact avec mes amis.
5- J’aurais dû faire en sorte d’être plus heureux.

Merci à Bruno Guglielminetti via Facebook.

Si j’avais quitté brusquement ce monde il y a quelques années, j’aurais peut-être ressenti les deux premiers regrets. Trop influencée par les attentes sociales, la performance et cette peur mortelle de décevoir, je courais vers la mort à 200 à l’heure. Une vie qui fuit trop vite dans le rétroviseur. 

Le temps ne se rattrape pas. Il n’y a pas d’application pour ça. Par contre, il y en a une pour dire adieu à vos amis sur Facebook, elle s’appelle ifidie.

Une fois votre mort confirmée, l’application publiera votre dernier statut sur votre page Facebook, enfin…si le site existe encore à votre mort! J’ose espérer qu’à ma mort, je laisserai des messages en hologrammes 3D comme dans Star Wars

 

Pendant que vous réfléchissez à votre dernier statut Facebook, je vous laisse sur une citation de Marcel Jouhandeau : « Aimer, la meilleure préparation à la mort. » 

DÉPOSÉ SOUS: