Être de son temps

Changer le monde avec une souris

Hier soir, je me suis arrêtée pour écouter ce discours de Steve Jobs où il s’adresse à des étudiants de l’université de Stanford en 2005

J’ai été émue par le parcours chaotique du gars; dès la naissance il a été une sorte de « rejet » qui a réussi. Et lorsqu’il raconte comment il a décroché de l’école pour suivre les cours qui l’intéressaient vraiment, je me suis demandé si la passion n’était pas le plus sûr chemin.

Suivre le cursus établi ou suivre son instinct? Éternel dilemme. Mais les plus chanceux, savent se mettre au diapason avec l’époque. Il faut beaucoup de talent et d’intelligence en plus de l’instinct pour réussir comme autodidacte.

Que dire aujourd’hui, dans la foulée des hommages, sinon reprendre les mots de Barack Obama, un autre géant qui a cru en « Yes we can »:

« Bold enough to believe he could change the world and talented enough to do it »! (« Assez audacieux pour croire qu’il pouvait changer le monde et assez talentueux pour le faire. »)


 

ps: le premier ordi que j’ai acheté, c’était celui de la photo!

DÉPOSÉ SOUS: