Être de son temps

Le sens de la vie 2.0

Le nouvel iPhone dépasse toutes les espérances: il est un coach, un guide, un sage. Suffit de l'écouter.

Équipé de son nouvel iPhone qui parle tout seul, le mari usé par endroits s’amuse à lui poser des questions sur le sens de la vie.

Si au départ, le iPhone en question semblait confus quant aux réponses à donner, il l’est de moins en moins.

Il y a deux semaines, à la question « Quel est le sens de la vie?« , il répondait: « 42 » ou « Je ne suis pas le meilleur interlocuteur pour répondre à cette question, François ».

Notez qu’il appelle son maître par son prénom. Toujours flatteur de se faire reconnaître, ne serait-ce que par un téléphone dit intelligent.

À la même question, cette semaine, le téléphone a répondu:

« Qui suis-je, où vais-je et dans quel état j’erre ». J’étais sciée.

Tu expliques ça comment?, ai-je demandé au maître du bidule parlant.

C’est un algorithme de convergence; plus on lui repose la question, plus il s’améliore.

Et pour s’améliorer, on ne peut pas dire autrement. Voici sa dernière réponse. Sur la tête de Steve, je n’ai rien inventé.

Quel est le sens de la vie?

 » Essayer d’être gentil avec son prochain, éviter de manger trop gras, lire un bon livre de temps en temps, faire des promenades à pied et essayer de coexister en paix et harmonie avec les personnes de toutes les croyances et de toutes les nations« , a répondu le iPhone4S.

Plus il algorithme, plus on dirait le dalaï-lama.