Générale

Ah! les garçons

C’est une journée comme ça. M’a pris l’envie de réveiller Jamil et de me bidonner une bonne heure avec lui en parlant de nos résolutions respectives pour l’année qui viendra. À lire dans le Devoir de vendredi. Ça fera partie de mes résolutions, tiens, « appeler Jamil chaque mardi matin ». Après, j’aurai la pêche pour écrire. Il rigole tout le temps en plus d’être encore intelligent, l’animal, même après un ACV. Les circuits du rire sont restés collés. Par contre, pour la guitare, faudra repasser, je crois qu’il va se mettre à l’harmonica. Mais on repassera sûrement. L’humanité a toujours apprécié les survivants. Ça donne espoir, pensez au Christ. Faudrait peut-être le leur rappeler du côté de Gaza.

Jamil vient visionner les deux premiers épisodes des Invincibles cuvée 2009 dans mon salon/chambre/souk vendredi, entre sa séance d’acupunctrice chinoise et mon rendez-vous d’ostéo montréalais. Je vous fais une vidéo pour emporter.

« T’as plus de côté de gauche, j’ai plus de côté droit: nous sommes faits pour durer« , lui ai-je sussuré. Heureusement, il ne me prend jamais au sérieux. Sans blague, j’ai beau me tenir les côtes avec lui, j’en ai une de déplacée et l’épaule de déchirée, c’est pas le temps de faire dans la gym extrême. On fera dans l’apéro paresseux. « Prévois du blanc cheap, depuis mon ACV je ne digère plus les tanins du rouge et je ne bois que pour l’effet« , m’a-t-il prévenue, façon Jamil. Moi je bois pour le goût. D’ailleurs je boirais davantage si y’avait pas d’effet au bout. À nous deux, on fait la paire, c’est fatal. Jamil et Joblo, je vois déjà la série télévisée. Il portait à droite et elle était de gauche; l’Histoire avec un grand H leur donna raison. Roulez-vous ça serré, c’est ma tournée.

Pourquoi je vous racontais ça déjà? Ah oui. Jamil et les Invincibles. Je sais pas ce que ça donnera mais on va faire du « male bashing« . Comptez sur nous. Ou peut-être qu’il faut pas trop compter justement.

En attendant, j’ai découvert ce lapin à Paris plutôt rigolo et très franchouillarde. Ce qu’elle dit sur les garçons m’a donné des envies de revendre ma nouvelle couverture électrique couleur sauge. J’avais jamais pensé qu’un garçon pouvait être une solution écolo…