Générale

Anaximandre prise 2

Il vous manquait peut-être un élément important dans cette histoire. Le retardataire (et sa suite) est connu, respecté dans certains milieux, une personnalité publique quoi! Et à qui on ne peut reprocher son manque d’engagement, de surcroît. Le genre de gauche dont se moque Luchini (j’y reviens, il m’a marquée!) tout du long de son spectacle. La gauche peut tout se permetre car elle n’est pas de droite. Z’avez remarqué?

Je me demandais hier soir si vos réactions auraient été les mêmes ou la peine adoucie si vous aviez su de qui il s’agissait. Bref, modèle-t-on notre conscience et notre morale selon qui est fautif? Dans ce cas-ci, semble bien que ce soit moi la fautive, de toute façon… Je demande votre clémence même si je ne suis pas une vraie star.

L’affaire Polanski éveille de vieux démons à ce propos. Deux poids-deux mesure pour la justice? Ou tout simplement une autre façon de voir les choses 30 ans plus tard? À ce sujet, l’excellent papier ce matin de mon collègue Stéphane Baillargeon. À méditer.

Peut-être qu’un jour, traitera-t-on les retardataires comme des pédophiles, qui sait? Sauf si ce sont des vedettes, bien sûr.