Générale

Après la sainte paix

Revoici les fenêtres ouvertes, revoici la vie et revoilà le bruit. Cette nuit, les chiens; ce matin, les marteaux-piqueurs.

Toutes les cultures n’ont pas la même tolérance (négligence? indifférence? insensibilité? passivité? surdité?) face au bruit. Et sans adopter des gueules de salon funéraire, on peut très bien respecter la bulle de chacun et partager ce bien COMMUN. Suffit peut-être de se le faire rappeler (pancartes, avertissements, réglementations, niveau de décibels tolérés, chiens -ou tout autre contrevenant- envoyés en pension au Berger Blanc et finalement, ouf, la paix, crisse, la paix). On peut toujours rêver…

Cette photo croquée récemment à Victoria, par mon ami Jacques Pasquet, montre combien la culture anglophone est en avance sur nous concernant cette notion de civisme et de pollution. Par contre, je leur laisse tout leur émoustillage pré-ado à propos du mariage royal. I’ll pass…