Générale

Avant de se dire Adieu

Parfois, j’ai eu mon truck du trek. Et pourtant… c’est pas nous qui portions le plus lourd fardeau.


Sur 25 sherpas, quatre femmes. Des toffes!


Et mon top five des sherpas: le chef. J’aime les grands chefs. Et celui-ci ne nous a pas déçues. Ekraj (ça veut dire « un prince ») fait cuire une pizza aux légumes dans le chaudron. Nous avons eu droit à des pains différents chaque jour, des gâteaux éponge, du flan au caramel, des pâtes, des patates, du pain et du papadum, tous les « P » réunis!


J’ai même trouvé Tchang! Un de mes sherpas favoris: Indra.


J’ai aussi déniché la seule Népalaise blonde de la région. Sa mère m’a appelée « mommy » lorsque j’ai retiré mon chapeau. Tintin a laissé des traces derrière lui…


Et voici « grand-mommy » et sa descendance.


Ça, c’est ce qu’elles avaient ramassé pour le souper. Des têtes de violon.


Le souper ressemblera probablement à ça.


Et après le repas, on s’en fumera du bon.


Toute fière de me montrer l’invention du feu (ou celle du briquet): une pierre qu’elle frotte sur un bout de métal et un bout de corde qu’elle place devant l’étincelle pour l’enflammer. Ça, j’aurais pas pu l’inventer… je suis blonde!


Eux, je les aurais ramenés avec moi. Je n’ai jamais rencontré autant de petits enfants sans supervision parentale. Ils sont autonomes.


Et l’autonomie commencera peut-être le 10 avril prochain, lors des élections pour nommer les représentants qui écriront la constitution. « New Nepal ». En attendant, même avec un site Web pour les élections, seulement 0,7% du New Nepal a accès au Web.


Old Nepal: Man is born free and everywhere he is in chain…


In chain, même ici.


Il lui reste beaucoup de ponts à traverser.


Et beaucoup d’eau coulera sous les ponts.


Les femmes feront toute la différence.


Nous avons terminé notre trek. Pas elles.