Générale

Cadeaux du 8 mars

Le 8 mars est devenu une autre St-Valentin ou une Fête des Mères plus hard, avec un sens politique. Au centre-ville, on incite les hommes à ne pas oublier ce grand jour et à le souligner avec des fleurs ou du chocolat. Soulignons, soulignons.

D’abord, un disque, Toutes les filles, que m’a offert mon féministe de fiancé (le seul gars que je connaisse qui ait suivi des cours de féminisme dans sa branche… parce que ça l’intéressait!). Anyway, jolie factutre, belle musique, que des voix féminines saluées par mon collègue Sylvain Cormier. Ça commence par « Tous les garçons et les filles » (popularisé par Françoise Hardy) et ça se termine par « Ma nuit » avec Sylvie Paquette. Très 8 mars, girly mais pas trop rose fluo. Assez tendre pour elle et pas trop guimauve pour lui.

Ensuite, un réseau social. Why not. Que des filles. You’ve come a long way baby. Maintenant, je me demande comment on fait pour vérifier votre ADN…

Un autre genre de réseau, Sortie de filles (pour sortie du placard), un dossier spécial sur les lesbiennes paru dans le Châtelaine de mars. Une vidéo, un blogue, c’est ici. J’aime cette audace.

Enfin, un nouveau blogue cuisine, celui de Louise Carrière, Au gré du marché. Ça se mange avec les yeux ouverts ou fermés. Je l’ajoute au blogroll.

Bon 8 mars!