Générale

Camouflage

J’ai passé la fin de semaine avec des chasseurs pour qui le camouflage n’a plus de secret. J’ai humé du sperme de buck norvégien en rut et j’ai songé à la fin du monde. J’ai admiré les petits flacons d’urine de femelle orignal (on l’appelle la « vache ») et ceux qui servent à faire disparaître l’odeur humaine, mélange de terre et de sapinage en pouiche-pouiche.

Et puis, je tombe sur ce diaporama de camouflage urbain… Comme quoi, l’humain s’adapte toujours à son environnement…