Générale

Chick it out!

Je rentrais tranquillement de la librairie avec mon livre de recettes du Dr Béliveau sous le bras (un mélanome et demi plus tard, une fille essaie de manger des shitakee et de trouver ça bon). Je me suis dit: « À moi la soupe au miso, la crème de chou-fleur au curcuma et la nage de clémentine au thé vert ». Menoum, menoum.

Puis, il a fallu que je veuille tester le don d’ubiquité de Guy A Lepage au gala Artis et à TLMP, que je veuille aussi entendre Charlotte Gainsbourg (wow, quelle économie, quelle mesure! Ça repose…) en entrevue pour tomber sur elle, la démone incarnée de Bitchin’ Kitchen,l’antithèse de Gainsbourg.

Une anglo-italo-montréalaise tout ce qu’il y a de produit Web, virtuel et dérivé, un personnage de bd sur talons aiguilles qui vous massacre le français au robot culinaire et à qui l’on pardonne tout. De la cuisine pour ados, un tantinet girl power, une touche d’imaginaire sex porn?  Peut-être. Mais faut bien avoir du fun avant de se résigner à « Cuisiner avec les aliments contre le cancer », le confessional de Bitchin’ Kitchen et sa charmante hôtesse Nadia G qui suggère de tremper des chips dans la fondue au chocolat quand on est déprimés.

En regardant des photos de Nadia, peut-être…

Photo: David Curleigh